À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

Le ciel et les nuages

Le ciel et les nuages


Quand a-t-on avantage à photographier le ciel ou les nuages ?
● Le ciel, c'est le fond naturel d'un paysage ou d'une photo de mer. C'est souvent aussi le motif principal lorsque son apparence évolue, c'est-à-dire lors d'orages, au crépuscule, à l'aube, au printemps ou en automne ; sa couleur, sa forme et son atmosphère sont si variables qu'elles peuvent donner lieu à des images intéressantes.


Comment effectue-t-on les prises de vues ?
● Un objectif grand-angulaire permet d'enregistrer une vue large et donne une impression d'espace illimité. Un téléobjectif réduit la perspective et vous permet de vous concentrer sur une zone précise.

● Dans la plupart des cas, vous devez mesurer l'exposition sur les régions claires du ciel et non sur la terre ou la mer, car c'est bien le ciel qui est ici le sujet principal.

● Le ciel photographié ne doit pas être vide. Si aucun nuage ne le peuple, ayez recours à des filtres dégradés couleur si, bien entendu, vous utilisez un film couleur, et ayez pour avant-plan un petit objet quelconque, par exemple une branche, une fleur.

● Il est presque toujours avantageux de sous-exposer volontairement d'un cran environ : vous obtiendrez ainsi des images un peu plus sombres, donc plus saturées et sur lesquelles les nuages se détacheront mieux.

● Avec un film noir et blanc, utilisez un filtre jaune, orange ou rouge pour accentuer le contraste entre le ciel et les nuages, sinon ce contraste apparaîtra à peine perceptible sur la photo, contrairement à ce que votre oeil perçoit au moment de la prise de vue.

● En couleur, le bleu du ciel sera plus foncé et la blancheur des nuages plus éclatante grâce à l'utilisation adéquate d'un filtre polarisant.


Qu'est-ce que le filtre polarisant et comment s'en sert-on ?
● Le filtre polarisant est un filtre qui fait office d'une grille permettant d'arrêter ou de laisser passer à volonté, par simple rotation, la lumière polarisée, c'est-à-dire la lumière qui, réfléchie, ne se propage plus que dans une seule direction.

● Lorsque le soleil est brillant, la lumière qui illumine la voûte céleste est d'autant plus polarisée qu'on s'éloigne davantage de la position de l'astre. L'action du filtre polarisant est donc la plus forte lorsque l'on cadre le ciel avec le soleil dans le dos.

● L'intérêt majeur du filtre polarisant réside dans la possibilité d'arrêter plus ou moins, suivant la rotation qu'on lui imprime, la lumière polarisée provenant de la voûte céleste. On peut ainsi assombrir plus ou moins le ciel et par conséquent augmenter le contraste entre le bleu du ciel et les nuages : le bleu du ciel sera plus profond et les nuages ressortiront plus éclatants.

● Mais le filtre polarisant ne peut agir que sur la lumière préalablement polarisée, non sur la lumière diffuse. Autrement dit, son action ne se fait sentir que par beau temps, surtout lorsque l'atmosphère est pure et qu'aucune brume ne vient voiler le ciel, mais est nulle par temps gris ou dans le brouillard.

● Remarquez que plus on s'approche de la position du soleil, moins la lumière est polarisée et moins l'action du polarisant est sensible. Si donc l'on utilise un objectif grand-angulaire capable d'englober de vastes régions du ciel, on constate sur les images un assombrissement progressif du ciel allant du blanc du côté du soleil jusqu'au noir du côté opposé. Il est donc déconseillé d'utiliser ensemble grand-angulaire et polarisant. Si vous devez absolument conserver le grand-angulaire, utilisez un filtre dégradé gris à la place du polarisant pour assombrir le ciel. Il est possible de combiner un filtre gris léger avec un filtre bleu léger pour maintenir une coloration bleue discrète du ciel ; mais évitez les dégradés bleus francs, sous peine de colorer aussi les nuages.

● L'utilisation du filtre polarisant vous fait perdre environ deux valeurs de diaphragme. Vous n'avez aucune correction à apporter lorsque l'appareil mesure la lumière derrière l'objectif. Mais si tel n'est pas le cas, compensez la perte en ouvrant le diaphragme de deux crans ou en allongeant le temps de pose de deux crans.


Peut-on utiliser un polarisant avec des appareils compacts ?
● Oui, dans certaines conditions. Les compacts n'ayant pas de visée reflex, il est impossible d'observer l'effet du polarisant dans le viseur. De plus, il est souvent impossible d'installer des filtres sur leurs objectifs. Utilisez donc un polarisant suffisamment grand, capable de couvrir l'objectif et par la même occasion la fenêtre de la cellule de mesure, qui se trouve le plus souvent à proximité, permettant ainsi au posemètre de tenir compte de la présence du filtre. Pour trouver la position d'assombrissement optimal du ciel, il faut tenir le filtre juste au-dessus du boîtier et regarder à travers lui en le faisant tourner. Lorsque l'effet d'assombrissement souhaité est atteint, on installe le filtre devant l'objectif et la cellule sans modifier son orientation, par simple translation vers le bas, et l'on déclenche en le maintenant en place. L'opération sera facilitée si l'appareil est sur pied.


Comment photographie-t-on un arc-en-ciel ?
● Pour réaliser l'image d'un arc-en-ciel, ayez recours à un objectif qui autorise la prise de vue de l'ensemble ; un objectif grand-angulaire sera le meilleur choix. Utilisez aussi un filtre UV pour assombrir le ciel et rendre les couleurs plus intenses. Sous-exposez d'au moins un cran afin d'augmenter la saturation des teintes, surtout si le ciel reste encore noir, et prenez un film de faible sensibilité afin de différencier toutes les nuances colorées. N'hésitez pas à doubler ou tripler la vue, en variant les valeurs d'exposition (bracketing). Il est souhaitable d'inclure au premier plan quelques éléments significatifs (maison, rue, champ, etc.) pour souligner l'effet assez spectaculaire de l'arc-en-ciel.

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

La simplicité, qui devrait être une qualité naturelle, a souvent besoin d'étude pour s'acquérir (La Rochefoucauld-Doudeauville).
Ce que j'appelle cristallisation, c'est l'opération de l'esprit, qui tire de tout ce qui se présente la découverte que l'objet aimé de nouvelles perfections (Stendhal).
 
Qui aime son ami cherche à lui être utile (proverbe chinois).
L'avare est borgne, l'ambitieux est aveugle (proverbe russe).