À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

Les oiseaux

Les oiseaux


Quelles sont les circonstances les plus favorables pour photographier les oiseaux ?
● Les oiseaux sont assez farouches, ce qui rend leur prise de vue difficile car, outre certaines considérations de technique photographique, il faut pouvoir s'en approcher. Le photographe a le choix entre deux techniques suivant le cas : ou bien s'approcher des oiseaux, ou bien les faire venir auprès de lui. Vous avez intérêt à commencer par photographier les oiseaux vivant au voisinage de l'homme : ils sont plus familiers et acceptent plus volontiers les modifications apportées à leur environnement immédiat, par exemple par la construction d'un affût.

● Dans un jardin, une table ou un bassin situé près de la maison vous permettront de maintenir le sujet en un lieu précis et de disposer d'un poste d'observation et de prise de vue discret. Une mangeoire régulièrement approvisionnée en graines diverses attirera certaines espèces d'oiseaux, et vous pourrez photographier par une fenêtre à demi ouverte, masquée par un rideau.

● On peut rencontrer les oiseaux là où ils se nourrissent, s'abreuvent ou s'abritent et les photographier soit à l'approche, soit à partir d'un abri. On peut aussi connaître l'emplacement de nids susceptibles d'abriter une portée de jeunes oisillons. L'approche des oiseaux, lorsqu'elle se fait à pied, est souvent assez décevante, surtout au moment de sa phase finale ; par contre, les chances de succès deviennent beaucoup plus grandes lorsqu'on photographie à bord d'une voiture ; on peut ainsi, en stationnant à proximité d'une rivière ou d'un lac, profiter des nombreuses occasions permettant de saisir les oiseaux en train de boire ou de prendre un bain.

● Les oiseaux appartenant aux espèces les moins farouches peuvent être photographiés à l'approche ; il faut alors ramper lentement sur le ventre pour les approcher. L'emploi d'un pied très léger ou de tout autre support assez stable peut s'avérer utile.


Quelles sont les conditions de prises de vues ?
● Pour photographier les oiseaux, il est toujours bon de régler à l'avance la mise au point et l'exposition. Disposez l'appareil sur un pied photo et utilisez un petit téléobjectif. En terrain ouvert, placez un appât pour attirer les oiseaux et faciliter l'organisation de vos prises de vues. Un bon moyen de dissimuler l'appareil photographique et vous-même consiste à avoir recours à une cache.

● Autre méthode : disposez sur un pied photo l'appareil équipé d'un objectif normal, attendez que les oiseaux se soient habitués à sa présence, puis actionnez un déclencheur à distance. Un moteur d'avancement ou une bobineuse (winder) seront utiles.

● Choisissez un film assez sensible pour autoriser des vitesses d'obturation égales ou supérieures à 1/250 s, surtout si vous souhaitez enregistrer les mouvements des oiseaux. La vitesse d'obturation requise pour figer les battements d'ailes des oiseaux en vol en lumière du jour varie selon la taille du sujet, la distance et la direction du déplacement. Réglez à l'avance votre exposition sur un détail du sol semblable à celui de l'oiseau photographié.

● Si la lumière est insuffisante ou provient d'une mauvaise direction lorsque vous photographiez un nid, utilisez un flash, de préférence fixé au bout d'une perche. De nombreuses espèces d'oiseaux construisent leurs nids dans les maisons ; ils ne peuvent donc, la plupart du temps, être photographiés qu'au flash. Mais l'éclair soudain du flash, accompagné du bruit de l'obturateur, peut déranger l'oiseau et lui faire quitter le nid avant qu'il n'ait achevé de nourrir ses petits. Pour éviter ce problème, limitez vos prises de vues à une seule image toutes les quatre visites de l'oiseau au nid et tenez-vous hors de sa vue.

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Il en est de nos jugements comme de nos montres; aucune ne dit comme l'autre, mais chacun se fie à la sienne (A. Pope).
Mieux vaut vivre enchaîné près de celui que l'on aime, que libre au milieu des jardins près de celui que l'on hait (Saadi).
 
La vertu est belle dans les plus laids, le vice est laid dans les plus beaux (proverbe chinois).
Qui a fille, vigne ou jardin, doit se garder de son voisin (proverbe allemand).