À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

Yi-King

● Le Yi-King est un livre, résultat de centaines de milliers d'expériences divinatoires pratiquées depuis l'âge de bronze. Les devins chinois, qui utilisaient alors des omoplates d'animaux et des carapaces de tortues, inventèrent peu à peu les idéogrammes pour transcrire leurs résultats.

● Au cours des siècles, plusieurs textes furent ainsi rédigés. Mais ils ne commencèrent à être réunis que vers 1000 ans avant Jésus-Christ. Depuis, le Yi-King accompagne toute l'histoire chinoise. À chaque époque, les plus grands sages y ont ajouté commentaires et explications nouvelles.

Yi-King

● Ce sont des missionnaires jésuites, envoyés par Louis XIV à Pékin à la cour de l'empereur Kang Xi, qui découvrirent le Yi-King et la place qu'il tenait dans la culture chinoise. Ils le traduisirent et le rapportèrent en Europe.

● Par la suite, Leibniz, l'inventeur de la numération binaire qui fait aujourd'hui fonctionner nos ordinateurs, s'y intéressa. Plus tard, le célèbre psychanalyste C.-G. Jung y vit un modèle des archétypes qui, selon lui, organisent notre inconscience. Mais n'en déduisez pas qu'il reste encore l'apanage des intellectuels. Au contraire. Après s'être répandue aux Etats-Unis, son audience grandit en Europe. De plus en plus de gens s'intéressent au Yi-King pour se guider dans leur vie personnelle et professionnelle.

Il ne faut pas retourner certaines vertus: leur envers est plus laid que bien des vices (Marie d'Agoult).
L'amour triomphe de tout (Virgile).
 
L'homme sage se réjouit d'accéder au Tao ; l'homme vulgaire se réjouit d'arriver à ses fins (proverbe chinois).
N'appelle pas le chat pour mettre d'accord deux oiseaux qui se battent (proverbe indien).