À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

La reproduction

La reproduction


De quel équipement a-t-on besoin pour faire de la reproduction ?
● Il existe tout un matériel sophistiqué autorisant la parfaite reproduction d'imprimés, de cartes postales, de photographie anciennes ou d'autres documents. Mais l'amateur peut se contenter d'un minimum pour obtenir des résultats satisfaisants.

● On peut transformer la plupart des agrandisseurs en statifs de reproduction, simplement en démontant la tête d'agrandissement et en fixant, à sa place, un appareil photographique. Certains fabricants vendent, en option, des rampes d'éclairage adaptées. A défaut d'un tel système, un pied photographique fera parfaitement l'affaire.

● Le document à photographier ne comportant pas de relief, on ne travaillera surtout pas en éclairage rasant. Deux spots de 250 watts, ou un ou deux flashes suffisent pour assurer l'éclairage, à moins qu'on ne profite de la lumière solaire.

● En général, pour des documents de taille moyenne ou réduite, un objectif macro s'avère indispensable. A défaut, on peut utiliser des bagues-allonges ou des lentilles additionnelles.

● Un déclencheur souple permettra d'éviter tout flou de bougé lorsqu'on travaillera avec de longs temps de pose.

● Utilisez un film de faible sensibilité pour obtenir un excellent rendu de détail.


Comment doit-on effectuer le cadrage ?
● Lorsque vous voulez réaliser une reproduction d'une peinture, d'une épreuve photographique, d'un timbre ou de tout autre objet plat, assurez-vous que l'objectif est parfaitement centré et que le dos de l'appareil est parallèle au sujet. La méthode la plus simple consiste à monter l'appareil photographique sur un pied et de fixer le sujet à un mur ou au sol ; le centrage et le parallélisme peuvent ainsi être effectués de façon plus rigoureuse.

● Il est bon d'être particulièrement exigeant sur la perpendicularité de l'axe optique par rapport au document photographié. La perpendicularité se contrôle à l'aide du viseur. Utilisez un document de contrôle de 24x36 cm, entouré d'un fin cadre noir et comportant une croix en son centre. Commencez par le centrer en mettant la croix bien au milieu du télémètre à champ coupé du verre de visé. Jouez alors sur l'inclinaison avant-arrière et gauche-droite du boîtier pour respecter le parallélisme entre les traits noirs du document et les bords du viseur. Recentrez la croix après chaque manipulation pour affiner le réglage. Le centrage de la croix associé à l'absence de lignes fuyantes indique un bon parallélisme entre le plan du film et le sujet.

● Méfiez-vous du viseur reflex : dans la plupart des cas, il ne montre pas 100% de l'image, mais seulement 90 ou 95%.

● On veillera également à l'excellente planéité du document reproduit. Si nécessaire, ayez recours à un verre pour maintenir le sujet à plat.

● Pour être certain d'obtenir une netteté parfaite sur tout le document, on n'hésitera pas à travailler avec une très petite ouverture de diaphragme (f/8, f/11 ou même f/16), afin de disposer d'un maximum de profondeur de champ, quitte à allonger de beaucoup le temps de pose.


Comment règle-t-on l'éclairage ?
● L'éclairage doit être uniforme, qu'il s'agisse de lumière du jour, de lampes à filament de tungstène ou de flash.

● Dans tous les cas, l'éclairage idéal est fourni par le flash électronique. Recourez au mode TTL ou au mode manuel, mais jamais au flash à computer, inutilisable pour la reproduction.

● On peut opérer avec un seul flash. Dans ce cas, limitez-vous à des documents de petites dimensions et éloignez au maximum la source de lumière pour minimiser la différence d'éclairement entre les deux bords de l'original.

● Si vous utilisez deux flashes, il est impératif qu'ils soient tous deux du même modèle.

● Pour la lumière artificielle, placez une lampe (ou un spot ou un flash) à égale distance de chaque côté du sujet, inclinée à 45° par rapport à celui-ci et assez loin pour illuminer uniformément l'ensemble de la surface. Le moyen idéal pour régler l'orientation des lampes consiste à placer une petite boîte d'allumettes au centre du document ; une ombre va se dessiner de chaque côté ; les lampes seront bien réglées quand l'ombre aura la même longueur des deux côtés. Si le document est très grand, on prendra soin de placer un écran de papier-calque devant les lampes, pour diffuser leur lumière et la répartir régulièrement sur une plus grande surface.

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Il y a trois sortes d'ingrats: ceux qui oublient le bienfait, ceux qui le font payer, et ceux qui s'en vengent (Ramon y Cajal).
Les seules lettres d'amour qu'une femme voudrait recevoir d'un homme sont celles qu'il ne devrait jamais écrire (proverbe anglais).
 
Celui qui va en prison s'élève en connaissance (proverbe chinois).
Au pays des boiteux, chacun pense qu'il marche droit (proverbe allemand).