À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

Le mariage

Le mariage


Pour photographier un mariage, l'amateur doit-il choisir le style reportage ou ne prendre que les photos qui l'inspirent ?
● Tout dépend de ce qu'on attend de vous. Si l'on vous a choisi comme photographe officiel, vous devrez sans doute réaliser des prises de vues montrant toutes les cérémonies et réjouissances. Dans ce cas, jouez la carte de la sécurité : prenez de nombreuses photos, évitez de faire preuve de trop d'originalité, et surtout n'utilisez pas un matériel que vous ne connaissez pas bien et ne maîtrisez pas parfaitement.

● Mais si vous n'êtes qu'un photographe parmi d'autres ou s'il existe déjà un photographe attitré, alors vous pouvez donner libre cours à votre fantaisie et ne photographier que ce qui vous plaît et de la manière qui vous plaît.


Quel matériel doit-on employer ?
● Un appareil compact, surtout s'il est à mise au point automatique, peut très bien faire l'affaire.

● Mais si vous possédez un appareil reflex, tant mieux. Si vous avez, en plus de l'objectif standard, un objectif de 35 mm et un autre de 105 ou de 135 mm, vous voilà doté d'un équipement assez léger et pratiquement universel.

● Dans tous les cas, un bon flash s'avérera nécessaire.

● Un filtre pour flou artistique vous permettra d'obtenir des effets adoucis et romantiques.

● Il est préférable d'utiliser des films négatifs couleur afin de pouvoir faire de nombreux agrandissements sur papier. La sensibilité de 100 ISO semble la mieux adaptée.


Comment doivent s'effectuer les prises de vues ?
● Le clou d'un mariage est, évidemment, les mariés. Il est donc avantageux de vous entendre avec eux à l'avance pour qu'ils se montrent compréhensifs et coopèrent. Expliquez-leur ce que vous attendez d'eux pour les photographier. Dites-leur de ne pas se presser, surtout au moment de la signature des registres, de l'échange des alliances, de s'embrasser, de se porter un toast ou de couper la pièce montée, afin que vous ayez le temps de les photographier.

● Commencez les prises de vues avant les cérémonies : photographiez, par exemple, les préparatifs qui ont lieu chez la mariée.

● Faites des portraits de la mariée, du marié et, bien sûr, des deux ensemble. Assurez-vous que la mariée adopte une attitude gracieuse ; en position debout, elle devrait avoir une jambe légèrement pliée et un peu en avant, et non pas être au garde-à-vous.

● Faites aussi les portraits individuels des principaux participants - les parents, les grands-parents, les frères, soeurs et jeunes enfants. Comme ils devraient tous être bien habillés et dans les meilleures dispositions d'esprit possible, la situation s'y prête admirablement, et vos portraits seront très appréciés.

● Ne manquez pas de photographier la mariée entrant à la mairie ou dans l'église au bras de son père.

● Pendant les cérémonies civile ou religieuse, prenez des photos d'ensemble avec les mariés au premier plan. Vous pouvez vous permettre de mettre l'appareil à bout de bras et photographier en plongée. Pour plus de sécurité, vous pouvez aussi grimper sur une chaise.

● Au moment des signatures, ne photographiez pas les mariés de face. Il faut, au contraire, vous placer de trois quarts, c'est-à-dire légèrement sur le côté. Attention aux mains : si le signataire est droitier, votre meilleure place sera à sa gauche, et inversement. Si vous estimez n'avoir pas pris de bonnes photos des signatures, demandez aux acteurs de recommencer la scène.

● Ne cherchez pas à beaucoup photographier à l'église. Une cérémonie religieuse n'offre en fait que trois moments intéressants pour vous : l'entrée, le rituel du mariage (échanges des alliances, voiles, signatures) et la sortie. Le flash n'est pas toujours toléré et vous serez peut-être obligé d'opérer en lumière ambiante ; dans ce cas, montez l'appareil sur pied et déclenchez à un moment où tout le monde est immobile.

● Profitez du petit temps mort qui suit normalement les cérémonies pour amener les mariés dans un endroit un peu plus tranquille et les photographier suivant votre imagination et votre fantaisie, en prenant les initiatives les plus osées. Faites au moins une prise de vue où la mariée regarde vers l'objectif d'un air triomphal et où le marié regarde son épouse d'un air attendri : c'est classique et c'est très efficace.

● A la réception, photographiez les invités par petits groupes avec les mariés. S'il y a un repas, vous pouvez faire un tour de table en photographiant les convives quatre par quatre, jamais de face, mais toujours de trois quarts. Travaillez en plongée pour éviter les bouteilles du premier plan.

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Grand est celui qui n'a pas perdu son cœur d' enfant (Mencius).
Il n'y a en amour que les honteux qui perdent (Molière).
 
On gagne toujours à taire ce que l'on n'est pas obligé de dire (proverbe chinois).
Le vin est innocent, l'ivrogne seul est coupable (proverbe russe).