À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

La neige

La neige


Comment doit-on exploiter les conditions d'éclairage en photographie de neige ?
● Les scènes de neige se caractérisent par une uniformité de tonalités très voisines que seul un éclairage approprié permet de différencier.

● L'éclairage de face, malgré sa platitude, est celui qui traduit le mieux les couleurs du sujet, en particulier celle de la neige elle-même, surtout lorsque le sujet inclut un premier plan coloré formant contraste avec les autres éléments du décor. Il est d'ailleurs toujours conseillé d'inclure une ou deux taches de couleur dans l'image pour rompre l'uniformité des vastes étendues de neige.

● L'éclairage latéral apporte du relief au sujet le plus banal grâce à l'alternance des ombres et des lumières qu'il dessine.

● Le contre-jour se révèle très souvent payant pour les scènes de neige. L'immense réflecteur naturel que constitue une grande étendue de neige permet, en éclairant les ombres par réflexion, de réduire sensiblement le contraste qui caractérise habituellement ce type d'éclairage. Le contre-jour convient particulièrement aux portraits de personnages. Il met aussi en valeur la neige poudreuse, que ce soit celle projetée par un skieur en dérapage ou encore celle qui tombe en brouillard léger des arbres.

● Pensez à tirer parti des éclairages de début de matinée ou de fin d'après-midi. C'est alors que des ombres allongées donnent un excellente impression de profondeur et de modelé, et que la texture de la surface neigeuse est la mieux rendue. C'est aussi à ces moments-là que la neige se pare de teintes allant du rose le plus tendre au pourpre le plus éclatant.

● Evitez les prises de vues par temps couvert : la neige n'est convenablement rendue que par temps clair et en plein soleil ; les conditions atmosphériques médiocres rendent la neige plate et grise.


Comment doit-on régler l'exposition ?
● Les scènes de neige ensoleillées réfléchissent une très forte quantité de lumière. La neige fraîche réfléchit environ 80% de la lumière incidente, alors que les posemètres, incorporés ou non, sont étalonnés pour seulement 20%. Cela conduit les posemètres à préconiser une sous-exposition de deux crans. En conséquence, avec une neige immaculée et le soleil au zénith, il faudrait surexposer de deux indices de lumination (IL) - soit en ouvrant le diaphragme de deux crans, soit en adoptant un temps de pose quatre fois plus lent -, sinon la neige serait grise et non pas d'un blanc éclatant, et les personnages ressembleraient à des ombres chinoises. En pratique, on a toujours dans le viseur un ou deux arbres, quelques skieurs ou surtout un beau ciel bleu profond ; la correction vers la surexposition peut alors être de l'ordre de 1 à 1,5 IL seulement.

● Il existe, dans le cas des appareils automatiques, trois moyens pour compenser la sous-exposition des scènes de neige photographiées par temps ensoleillé :

  • si l'appareil le permet, débrayer l'automatisme et appliquer la correction manuellement ;

  • si l'automatisme n'est pas débrayable, réduire la rapidité du film affichée (afficher 32 ou 50 ISO pour un film de 100 ISO) ;

  • enfoncer la touche contre-jour existant sur certains appareils.



Quels sont les accessoires nécessaires pour photographier la neige ?
● Le pare-soleil est toujours indispensable pour réduire la réverbération. Mais il s'avère parfois insuffisant ; protégez alors l'objectif par l'ombre de la main.

● La proportion des radiations ultraviolettes contenue dans la lumière naturelle augmente avec l'altitude, d'où l'apparition d'une dominante bleue qui affecte à des degrés divers toutes les prises de vues au-dessus de 1500 m. Ayez donc recours à un filtre UV ou, mieux, un filtre polarisant.

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Hâtons-nous de succomber à la tentation, avant qu'elle ne s'éloigne (Epicure).
L'amour est aveugle (Platon).
 
L'homme vulgaire témoigne son affection par une indulgence blâmable (proverbe chinois).
La lampe d'aucun homme ne brûle jusqu'au matin (proverbe persan).