À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

Les spectacles

Les spectacles


De quel matériel doit-on disposer pour photographier les spectacles ?
● L'amateur qui désire avoir quelques souvenirs de représentations scéniques n'a besoin que d'un matériel minimum.

● S'il ne s'agit pas d'un spectacle de jour et en plein air ou d'une scène baignée de lumière, un appareil compact est fort peu adapté à la prise de vues en faible lumière et à moyenne ou grande distance. En effet, la plupart des compacts actuels sont dotés d'un système d'exposition automatique dont l'utilisation se limite à IL 6, soit, pour un film de 100 ISO, 1/4 s pour f/4. Ainsi, même avec un film de 1600 ISO, un tel appareil s'arrête de fonctionner correctement au-dessous de 1/60 s pour f/4 ou tout IL équivalent. Or, en photo de spectacle, on descend souvent beaucoup plus bas. L'autre problème de bon nombre de compacts est la mise sous tension automatique de leur flash intégré dès que le niveau de lumière ambiante se fait trop faible. Même dans l'hypothèse que les éclairs de flash sont tolérés, ce genre de flash n'est utile que pour éclairer les sujets situés à moins de 4 mètres.

● Quoi qu'il en soit, il importe de se munir d'un matériel léger, facile à transporter et à utiliser. Le reflex 24x36 présente deux avantages déterminants : son système de mesure de lumière est assez performant et, surtout, il autorise les poses longues.

● Du côté des objectifs, le bon choix dépend directement du point d'observation choisi. Si vous avez obtenu une autorisation pour travailler accroupi sur un coin de scène, un objectif de 50 mm, un 28 mm et un 85 mm semblent largement suffisants pour saisir tous les sujets. Si vous pensez disposer d'un peu de mobilité et pouvoir naviguer dans les premiers rangs, le 180 mm sera roi. En général, le 50 mm s'avérera très utile ; il nécessitera peut-être quelques recadrages mais permettra souvent, grâce à sa grande ouverture, d'échapper aux poses longues toujours génératrices de flou de bougé.

● Comme on se trouve souvent obligé de choisir des temps de pose plus longs que le 1/30 s, un pied de type monopode ou un appui stable est nécessaire.

● On peut aussi avoir besoin d'un flash, à moins qu'il ne soit interdit.

● Utilisez des films négatifs de 1000 ou 1600 ISO. Mais pour les spectacles se déroulant de jour, les films classiques conviennent bien, et une sensibilité de 100 ou 200 ISO permet de se jouer de toutes les lumières.


Comment règle-t-on l'exposition ?
● La partie la plus délicate pour réussir des photos de spectacle en éclairage d'ambiance est l'exposition. Si la cellule est incorporée à l'appareil, tenez compte de l'importance de la zone noire cadrée dans le viseur, sinon un ou deux personnages au milieu de la scène sombre seront surexposés. L'idéal serait de prendre la mesure sur la vedette à l'aide d'un zoom ou de la mesure ponctuelle (mesure spot), mais ce n'est pas toujours possible et, souvent, la mise en scène complique la tâche de l'opérateur par le jeu incessant des projecteurs. De même, le tenue vestimentaire de la vedette peut vous jouer de mauvais tours : si elle a endossé un costume blanc, surexposez légèrement pour corriger la réflexion trop importante du tissu clair. Dans tous les cas, effectuez des prises de vues avec des valeurs au-dessus et au-dessous de celles indiquées par le posemètre (bracketing).

● Le flash peut s'avérer un précieux auxiliaire dans tous les cas où la lumière ambiante est insuffisante pour qu'il soit possible d'afficher des vitesses d'obturation assez rapides pour saisir sans flou les mouvements de certains personnages. Le flash peut aussi venir en appui d'un effet de contre-jour et sert alors à éclairer un visage plongé dans l'obscurité. Toutefois, n'oubliez pas que les flashes moyens n'ont qu'une assez faible portée : si vous désirez obtenir des résultats corrects, il vous faudra éviter tout déclenchement à plus de 6 ou 7 mètres du sujet photographié.

● Si vous photographiez un ballet, vous pourrez éventuellement avoir recours à un flash pour figer le mouvement. Une faible vitesse d'obturation produira des effets de bougé intéressant, qui pourront exprimer le mouvement rythmique d'une manière beaucoup plus efficace qu'un bon rendu de détail.

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Si j'ai envie de rire d'un fou, je n'ai pas à chercher loin, je ris de moi (Sénèque).
L'amour plaît plus que le mariage, par la raison que les romans sont plus amusants que l'histoire (Chamfort).
 
Celui qui reçoit en présent une pêche, en retour donnera une prune (proverbe chinois).
Celui qui n'a ni vache, ni veau, dort bien (proverbe indien).