À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com
Crevettes aux oignons

Poussière de Pékin

Poussière de Pékin

Pour 4 personnes. Préparation : 1 h 30, y compris 45 min de cuisson des marrons.

Poussière de Pékin : Ingrédients

500 g de marrons frais
100 g de sucre semoule
2 cuillerées à soupe de sucre roux
1/4 de litre de crème fraîche
1 cuillerée à café d'extrait d'amande (ou de vanille)
1 pincée de sel
12 cerises au sirop

Poussière de Pékin : Préparation

1/ A l'aide d'un couteau aiguisé, faites deux incisions perpendiculaires sur le côté plat des marrons.
2/ Mettez les marrons dans une casserole, recouvrez-les d'eau et faites-les cuire environ 45 min. Décortiquez-les ensuite et laissez-les égoutter entièrement. Essuyez-les avec une serviette sèche.
3/ Passez les marrons à la moulinette pour obtenir une purée de la consistance du sucre cristallisé.
4/ Mélangez intimement dans un saladier la purée de marrons avec le sel et le sucre semoule. Dressez ensuite le mélange en une pyramide dans une grande assiette.
5/ Dans un saladier, versez l'extrait d'amande et le sucre roux ainsi que la crème ; battez vigoureusement, jusqu'à obtention d'une mousse lisse et homogène.
6/ Versez la crème fouettée sur la pyramide, de façon à la recouvrir entièrement sans la défaire.
7/ Disposez les cerises en couronne à la base de la pyramide et servez.

Poussière de Pékin : Remarques

1/ A défaut de marrons frais, vous pouvez utiliser des marrons en conserve au naturel.
2/ Il est recommandé d'utiliser un batteur électrique pour fouetter la crème.
3/ On peut remplacer les cerises par des fruits confits et/ou du gingembre confit découpé en menus morceaux.


< Retour

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Rien n'étonne les gens autant que le bon sens et les simples façons (Emerson).
Ce qui crée l'amour et le conserve, c'est justement un peu de résistance de part et d'autre, un léger désaccord, essentiel (Jacques Chardonne).
 
Il est difficile de construire sa maison en demandant sans cesse l'avis des passants (proverbe chinois).
C'est aussi un art que d'être fou de temps en temps (proverbe allemand).