logo AsiaFlash.com Photo de Nguyen Ngoc-Rao
Logo département Cuisine chinoise et asiatique
Nouille de riz aux pâtés impériaux (bun cha gio)

Boeuf au barbecue

Boeuf au barbecue

Pour 4 personnes. Préparation: 15 min. Cuisson: 15 min.

Boeuf au barbecue : Ingrédients

600 g de faux-filet de boeuf
3 ciboules avec leur partie verte
3 gousses d'ail moyennes
4 cuillerées à soupe de sauce de soja
2 cuillerées à soupe de xérès sec (ou de porto)
2 cuillerées à soupe d'huile de sésame
1 cuillerée à café de sucre roux
1/4 de cuillerée à café de poivre noir moulu

Pour la sauce d'accompagnement:

1/4 de cuillerée à café de sel
1/4 de cuillerée à café de sucre
1 cuillerée à café de graines de sésame grillées
4 cuillerées à soupe de sauce de soja
1 cuillerée à café de purée de piment

Boeuf au barbecue : Confection

1. Faire geler légèrement le boeuf puis le découper contre le grain (perpendiculairement aux fibres) en tranches de 3 mm d'épaisseur.
2. Hacher finement ail et ciboules.
3. Mélanger dans un saladier ciboules, ail, sauce de soja, porto, huile de sésame, sucre et poivre. Ajouter le boeuf, bien mélanger le tout. Laisser la viande mariner une nuit ou au moins 4 heures, en remuant de temps en temps.
4. Placer sur le barbecue une grille métallique à mailles fines pour empêcher les tranches de viande de tomber. Faire griller au feu de bois les tranches 30 secondes sur chaque côté.
5. Mélanger tous les ingrédients de la sauce d'accompagnement. Les convives tremperont la viande dans cette sauce.

Boeuf au barbecue : Remarques
1. Ce plat est typiquement coréen parce que c'est du boeuf et que la viande est cuite au barbecue. A défaut de barbecue, on peut faire cuire au gril ou à la poêle, mais avec moins de bonheur, bien entendu. La viande doit être saisie mais non desséchée.
2. La sauce d'accompagnement est indispensable aux Coréens, parce qu'elle met le feu dans la bouche. Mais vous pouvez vous en passer si elle ne vous convient pas, la marinade étant déjà assez épicée.


< Précédent Suivant >


Citations

Vivre, c'est un hasard du temps; mourir, c'est se conformer à la loi de la nature. Je jouis de ce hasard et j'obéis à cette loi; aucune joie ni tristesse ne peuvent pénétrer dans mon cœur (Tchouang-Tseu).
Il est évidemment bien dur de ne plus être aimé quand on aime, mais cela n'est pas comparable à l'être encore quand on n'aime plus (Georges Courteline).
À cheveux courts, grande ambition (proverbe chinois).
Les branches des arbres trop chargés se rompent (proverbe français).