À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com
Vos questions

Question n°74 : Questions sur le rituel "Amants et aimants"

Question : Dans votre rituel, "Amants et aimants", vous dites : "Un soir, à l'aide d'un burin ou d'une pointe métallique, gravez votre prénom sur un aimant et celui de votre bien-aimé(e) sur l'autre aimant."

Dans un site internet dédié à la création, j'ai vu qu'il existait des feuilles aimantées sur lesquelles on pouvait écrire à l'aide d'un stylo spécial, vendu avec. D'après vous est ce que ce matériel peut remplacer les aimants sur lesquels on doit écrire les prénoms à l'aide d'un burin ?
Réponse :

● Ce rituel a été inventé aux temps où les feuilles aimantées n'existaient pas. Vous pouvez toujours utiliser de telles feuilles : il n'y a pas de contre-indication. Si les résultats ne sont pas concluants, vous aurez tout le loisir de revenir au bon vieux support, à savoir de vrais aimants.

Question : Merci de votre réponse. Je vais prendre de vrais aimants alors et je ferai ce rituel le 3 Juillet prochain, date de la prochaine pleine lune, prévue à 18h52. Dois je attendre que la nuit soit complètement tombée pour le faire ? Que me conseillez-vous ?
Réponse :

● Pour un maximum d'efficacité, il vaudrait mieux effectivement attendre que la nuit soit complètement tombée et qu'il y ait le moins de bruit possible aux alentours.

Question : Faut-il graver les prénoms tous les soirs de la semaine ou seulement le premier soir ?
Réponse :

● Vous ne gravez les prénoms qu'une seule fois : le premier soir.

< Retour

< Précédent Suivant >

L'espérance n'est pas une complaisance envers soi-même. Elle est la plus grande et la plus difficile victoire qu'un homme puisse remporter sur son âme (Georges Bernanos).
L'amour est comme un plant de riz ; transplanté, il repousse ailleurs (proverbe malgache).
Voyance AsiaFlash
Conditions d'utilisation et tarifs
Le sage n'est ni séduit par la renommée ni blessé par la calomnie (proverbe chinois).
Ce n'est pas suffisant de savoir monter à cheval, il faut aussi savoir tomber (proverbe espagnol).