À propos de l'éditeur
Vos questions

Question n°10 : : Le destin de la Fran

Question : Quel sera le destin de la France en cette année du Tigre (1998) d'après l'astrologie chinoise ? (Jean B.).
Réponse :

● Plusieurs correspondants m'ont posé cette question. C'est donc autant à vous qu'à eux que s'adresse ma réponse. Je serai bref, étant donné que j'aurai prochainement l'occasion d'aborder ailleurs ce sujet.

● Le problème du destin de la France, ou de tout autre pays, n'est PAS du ressort de l'astrologie chinoise . En effet, celle-ci est une science qui explore l'INDIVIDU et sa destinée, et non pas un outil pour étudier les personnes morales ou les phénomènes sociaux. L'étude de ces derniers relève de la sociologie, des sciences politiques et économiques, de la statistique, etc. D'autre part, l'astrologie chinoise repose sur le principe que le moment de la naissance d'un individu conditionne la destinée de cet individu, en raison des influences cosmiques véhiculées par les astres. Pouvez-vous me dire à quelle heure et à quelle date est née la France, réellement et non pas juridiquement ?

● La science divinatoire chinoise a donc un objet bien défini. Vous ne pouvez pas lui demander de faire ce qui ne relève pas de son domaine. On peut demander à la chimie de déterminer les composants d'une substance quelconque, mais il serait absurde de lui demander de démontrer que vous avez bel et bien une âme immortelle! La théologie est certes une science vénérable. Mais on sait ce qui est arrivé au pauvre Galilée quand certains théologiens s'arrogeaient le droit de se prononcer sur des questions purement scientifiques. L'astrologie chinoise permet de mieux connaître l'individu dans son environnement cosmique : elle n'est pas habilitée à faire de la prospective géopolitique !

Le cupide tue la poule aux œufs d'or (Esope).
On apprend combien l'on s'aime, Lorsque ensemble on a pleuré (Emile Deschamps).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
Le sage évite de faire à autrui ce qu'il ne voudrait pas qu'on lui fasse (proverbe chinois).
La cruche ne peut verser que ce qu'elle contient (proverbe géorgien).