À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

Une analyse sur les phénomènes

Une analyse sur les phénomènes

● La communication avec les esprits s'établirait par l'intermédiaire de différents supports physiques : guéridons baladeurs ou verres qui se déplacent. Dans le cas de ces supports physiques, tombés en désuétude, de nombreux spécialistes de l'illusionnisme ont démontré les subterfuges (parfois très astucieux et impressionnants pour les non avertis) qui peuvent être également utilisés pour générer des tricheries, aspect éloigné de la démarche des spirites ordinaires.

● Selon ces derniers, l'"illusionnisme" n'expliquerait pas les dialogues spontanés des médiums lors, notamment, des séances publiques hebdomadaires de la rue Rousseau (Paris) de l'Union scientifique francophone pour l'investigation psychique et l'étude de la survivance (USFIPES), créée en 1976, association ayant succédé à l'Union spirite de Kardec.

● Autant - selon eux - les tables tournantes sont des procédés qui leur paraissent complètement désuets de nos jours, autant la "médiumnité pure", pratiquée sans support serait a contrario un véritable objet d'étude.

● Avec la transcommunication, les nombreux témoignages suivent les évolutions technologiques et transiteraient aujourd'hui par les bandes magnétiques, les téléviseurs, les magnétoscopes, etc. Il est malgré tout très difficile de certifier ces témoignages.

● Depuis une dizaine d'années, certains spirites constatent un renouveau de la réception de messages en médiumnité directe, généralement adressés à tout un groupe et comportant le plus souvent une thématique mystique, phénomène nommé "channeling".

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Mon plus beau jour est celui qui m'éclaire (Marc-Antoine Désaugiers).
Dans l'amour et dans les foulures, la rechute est fréquente (proverbe espagnol).
 
L'homme heureux ignore la nature du bonheur comme le bateau qui vogue ignore la nature du courant (proverbe chinois).
Pour bien aimer une vivante, il faut l' aimer comme si elle devait mourir demain (proverbe arabe).