À propos de l'éditeur
Vos questions

Question n°8 : Comment vivre ma retraite ?

Question : Je suis sur le point de partir à la retraite. Que me conseilleriez-vous de faire dans l'immédiat? (Eliane O., née le 10 février 1929, à 19h25).
Réponse :

● Comme vous le savez sans doute, la vie est faite essentiellement de hasards. Certains de ces hasards n'ont aucune influence perceptible sur notre destin , d'autres portent le germe de la chance , d'autres enfin peuvent nous conduire vers la malchance. En ce qui vous concerne, le hasard d'être née un Jour de l'An chinois (10 février 1929) et d'avoir vos soixante-cinq ans un Jour de l'An chinois également (10 février 1994) devrait être interprété comme de bon augure. En d'autres termes, il ne serait pas exagéré d'espérer qu'avec votre départ à la retraite s'ouvrira une période de votre vie pleine de promesses de petits et de grands bonheurs. Ayez donc confiance en votre avenir et réjouissez-vous!

● On ne répétera jamais assez qu'il existe chez vous certaines tendances à l'introspection et à la dépression, vu la position de l'astre Liem Trinh dans votre thème natal. Vous pourriez ne pas en être pleinement consciente, ou elles pourraient ne pas avoir eu jusqu'ici l'occasion de se manifester. Mais il suffit d'un certain concours de circonstances pour qu'elles surgissent et causent des ravages ; parfois elles pourraient conduire à un profond désespoir. Votre retraite procurera un terrain favorable à l'apparition de ces tendances.

● Dans l'optique de l'astrologie chinoise , le danger immédiat qui vous menace est une dépression plus ou moins sérieuse survenant juste après votre départ à la retraite. Même sans parler de votre tendance naturelle à la déprime , vous risquez de sombrer plus ou moins sérieusement dès que vous aurez cessé de travailler et commencé à changer de mode ou de rythme de vie.

● Cela pourrait vous sembler peu plausible et même incompréhensible, car la retraite est en règle générale synonyme de liberté, d'épanouissement, de belle vie, etc. Cependant, quelle joie peut-elle être plus grande, par exemple, que celle d'une femme qui met au monde un enfant ? Et pourtant, "le cafard des accouchées" et la dépression postnatale sont des phénomènes bien connus du monde médical. Car il faut savoir que "les changements, même ceux souhaités le plus ardemment, ont leur mélancolie" (proverbe chinois). La psychologie humaine est ainsi faite, et nous devons en tenir compte pour prévenir les embûches.

● En toute logique, nous vous conseillons vivement d'éviter de vous retrouver avec vous-même pendant les premières semaines de votre vie de retraitée. Cherchez par tous les moyens à vous divertir, au sens propre du terme, c'est-à-dire à vous détourner de votre propre personne, de vos habitudes, du cadre de vie qui vous est familier. Ne vous avisez surtout pas de passer votre temps à trier vos papiers, à ranger votre garde-robe, à réparer vos meubles, à entretenir vos fleurs ou à faire le point de votre cave, etc., sous prétexte que vous n'aviez pas jusqu'ici assez de temps pour faire tout cela correctement, ou que vous voulez commencer votre nouvelle vie sur de nouvelles bases. Toutes ces activités peuvent attendre sans dommage. Vous vous y mettrez plus tard, après qu'un certain laps de temps vous aura permis de vous habituer psychologiquement et même physiquement à votre nouvelle vie. Sans cet indispensable conditionnement préalable, vous risquez fort de connaître une belle dépression dont les conséquences pourraient être incalculables.

● Le meilleur moyen de prévenir ce risque est de partir tout de suite en voyage, quitte à tout laisser temporairement en suspens. Il ne serait pas nécessaire d'aller jusqu'au bout du monde, mais seulement d'échapper à votre cadre de vie habituel, de rencontrer des gens nouveaux, de goûter des plats insolites, de tenter des expériences nouvelles — en un mot, de sortir de vous-même dès le début de votre retraite.

Il vaut mieux se marier que de brûler (saint Paul).
Les caresses sont aussi nécessaires à la vie des sentiments que les feuilles le sont aux arbres. Sans elles, l'amour meurt par la racine (Nathaniel Hawthorne).
Voyance AsiaFlash
Conditions d'utilisation et tarifs
Le riche exagère encore plus sa bonne volonté que le pauvre sa misère (proverbe chinois).
Le chien aboie après les habits déchirés (proverbe vietnamien).