À propos de l'éditeur
Vos questions

Question n°27 : Au sujet de mon protégé

Question : Je voudrais que mon protégé, un jeune Zaïrois né le 25 janvier 1973, puisse me rejoindre en France en septembre prochain. Cela sera-t-il possible ? (Madeleine T., Maroc).
Réponse :

● Pour répondre à votre première question, je me mets à la fois sur le plan pratique et sur le plan astrologique.

● Sur le plan pratique, votre projet est parfaitement réalisable. Il faudra seulement remplir les conditions que je détaille ci-dessous.

1. Puisque vous n'avez aucun lien de parenté avec votre protégé, le seul motif qu'il puisse invoquer pour obtenir la permission de résider en France est d'y faire des études. Dans cette hypothèse, il devrait tout d'abord s'assurer que le gouvernement zaïrois accepte de le laisser aller faire ses études en France (il est possible qu'on soit obligé de rester au Zaïre si la matière choisie est enseignée au Zaïre). Il devrait ensuite se faire inscrire dans un établissement d'enseignement supérieur ou spécialisé en France pour l'année scolaire 1998-1999. Vous pourrez probablement l'aider dans cette seconde démarche.

2. Si votre protégé a une bourse d'études, tant mieux ! Sinon, vous devriez établir un certificat attestant que vous le prendrez totalement en charge financièrement pendant tout son séjour en France. Vous devrez mentionner votre adresse en France dans le certificat (pour cela, vous pouvez emprunter l'adresse d'un de vos enfants, par exemple, en attendant d'avoir votre adresse personnelle après votre retour définitif en France). Établissez le certificat en trois ou quatre exemplaires, et faites légaliser vos signatures par une mairie française.

3. Concernant la demande de visa d'entrée en France, c'est votre protégé seul qui doit la faire à l'Ambassade ou au Consulat de France au Zaïre, en produisant le certificat d'inscription dans une école en France, le certificat de prise en charge financière, et éventuellement l'autorisation de sortie du territoire délivrée par le gouvernement zaïrois. Si les conditions 1 et 2 ci-dessus sont remplies, l'obtention du visa et, postérieurement, d'une carte de résident en France ne devrait pas poser de problèmes.

● Sur le plan astrologique, les choses semblent nettement plus difficiles. En effet, votre protégé (né le 25 janvier 1973) a en ce moment la planète Tieu Hao dans la Maison VII de son thème astral. Cette planète, dans sa position actuelle, exerce une action très restrictive sur les déplacements et les voyages, surtout hors des frontières. Elle est souvent cause de retards, de complications, d'empêchements et même d'accidents. Il est probable que le récent retour forcé du jeune Zaïrois dans son pays ait été dû à l'action de cette planète. Quant à sa venue en France cette année, elle est très problématique selon les indications astrales — à moins que vous n'arriviez à forcer le destin en réussissant à effectuer toutes les démarches énumérées plus haut dans les meilleurs délais possible.

● Pourtant, l'action restrictive de la planète en question cessera à partir de juin 1999. Votre protégé pourrait alors rencontrer bien moins de difficultés s'il voulait voyager et sortir à nouveau de son pays.

L'un est sûr, l'autre ne l'est pas (La Fontaine).
L'amour qui naît subitement est le plus long à guérir (La Bruyère).
Chat-Voyance : Nos voyants répondent en direct sur votre écran !
Conditions d'utilisation
Respecte les autres pour être respecté (proverbe chinois).
Un trop long bonheur nous gâte le cœur (proverbe italien).