À propos de l'éditeur
Vos questions

Question n°35 : N'êtes-vous pas misogyne ?

Question : Vous écrivez dans un de vos horoscopes , je cite : "Que vous apparteniez à la gent barbue ou au sexe "imbécile" (entendez "faible", s'il vous plaît!)..." N'êtes-vous pas misogyne ? Cela est inacceptable !
Réponse :

Je vous prie de ne pas vous fâcher. Il ne s'agit que d'un jeu de mot pour faire de l'humour, sans aucune arrière-pensée sexiste. En effet, dans le vieux français, le mot "imbécile" signifiait tout simplement "faible", physiquement parlant. Il venait du latin "imbecillus", qui lui-même était venu de "im" (sans) et "baculum" (bâton de marche). C'est dans ce sens de "faible physiquement" que Pascal écrivait : "L'homme, imbécile ver de terre". Dans une de ses tragédies, Racine utilisait effectivement l'expression " sexe imbécile" au sens propre de " sexe faible". Ce n'est que vers le début du 18e siècle que le mot "imbécile" commença à prendre le sens figuré de "faible d'esprit", "stupide".

Les femmes sont tellement menteuses qu'on ne peut croire le contraire de ce qu'elles disent (Georges Courteline).
Mais l'amour est aveugle, et les amants ne peuvent voir Les plaisantes folies qu'ils commettent eux-mêmes (Shakespeare).
Chat-Voyance : Nos voyants répondent en direct sur votre écran !
Conditions d'utilisation
Petite faiblesse chez mon rival : grand avantage pour moi (proverbe chinois).
Le meilleur âne grade toujours un coup de pied pour le maître (proverbe français).