À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com
Logo Photo

Les contrastes

Les contrastes


Les contrastes dans une photo sont-ils utiles ou nuisibles ?
● En général, les bons contrastes ajoutent toujours quelque chose à la qualité du résultat.

● Lorsqu'on photographie, il est important de veiller aux contrastes et d'en tirer le maximum d'effet. On obtient ainsi des images plus intéressantes. Il existe toutes sortes de contrastes dans la nature - contraste de couleurs, contraste de lumière, contraste de dimensions, contraste de forme, contraste de matière, contraste de netteté, etc. Le rond contraste avec le carré, le gros avec le mince, le vertical avec l'horizontal, et le haut avec le bas. Si l'on place, par exemple, un carré et un sujet circulaire l'un à côté de l'autre, le carré, par contraste avec le cercle, paraît encore plus carré et anguleux, tandis que le cercle semble plus rond. De tels contrastes rendent une photo frappante ; ils forcent l'oeil à s'y attarder.


Comment se fait le contraste de couleurs ?
● Le contraste est créé entre les couleurs quand deux tons se complètent. Pour vous y retrouver, faites-vous un disque chromatique. Tracez un cadran d'horloge. Reliez par trois lignes droites les chiffres 12 et 6, puis les chiffres 2 et 8, et enfin les chiffres 10 et 4. Vous obtiendrez ainsi six portions sur le cadran. Inscrivez "jaune" dans la portion comprise entre 12 et 2, "rouge" dans la portion 2/4, "magenta" dans la portion 4/6 (magenta est la couleur rouge violet, pourpre), "bleu" dans la portion 6/8, "cyan" dans la portion 8/10 (cyan est la couleur bleu-vert), et enfin "vert" dans la dernière portion.

● Le plus grand contraste existe quand les couleurs sont complémentaires, c'est-à-dire diamétralement opposées sur le disque chromatique. Ainsi, il résulte un fort contraste entre le bleu et le jaune, entre le rouge et le bleu-vert (cyan), ou entre le vert et le pourpre (magenta). Un tel contraste existe aussi, bien entendu, entre le noir et le blanc.

● Pour qu'un contraste soit maximum, il faut que les deux couleurs opposées soient totalement saturées et qu'elles ne soient pas mélangées à du blanc ou à du gris. On obtient une bonne saturation des couleurs en sous-exposant d'un demi-cran un film inversible ou en surexposant d'un demi-cran un film négatif.

● Remarquez qu'un certain degré de contraste existe dans une zone située de part et d'autre de la couleur opposée sur le disque chromatique. Par exemple, le jaune contraste modérément avec le cyan et le magenta.

● Que feriez-vous si vous vous proposiez de photographier une jeune fille à la plage se découpant sur un ciel bleu ? Vous donneriez à votre image le maximum d'impact, un contraste de couleurs maximum, si vous vêtiez votre modèle d'un maillot jaune, ou si vous lui faisiez porter un voile ou une serviette jaune.


Existe-t-il des couleurs plus fortes que d'autres ?
● Oui. Le blanc attire puissamment le regard et, par voie de conséquence, assombrit légèrement toutes les autres couleurs. C'est pour cette raison que les ciels blancs dans la photographie de paysages constituent un handicap et qu'il est toujours bon de chercher à l'assombrir avec un filtre polarisant ou dégradé.

● Le noir, à l'inverse du blanc, renforce l'éclat des autres couleurs. Il est donc souvent utilisé pour servir de fond à certaines compositions - fleurs, natures mortes, portraits.

● Les couleurs "chaudes" (le jaune, l'orange, le rouge) sont plus fortes que les couleurs "froides" (le bleu et le vert). Ainsi, une image d'un bateau avec un voile rouge vif sur une mer couleur cyan, par exemple, aura beaucoup de force, car le rouge est dominant par rapport au cyan. Si, par contre, une fille vêtue d'une robe cyan était photographiée contre un fond rouge, l'oeil serait beaucoup moins attiré par le personnage.

● Le rouge est la couleur qui exerce la plus forte attraction. S'il existe sur une photo, il devrait se trouver sur le sujet principal ou à proximité.

● Comme les couleurs "chaudes" attirent immédiatement l'attention, leur utilisation doit être discrète si elles ne sont pas sur le sujet principal.


Faut-il toujours rechercher le contraste des couleurs ?
● Non. Le contraste des couleurs n'est désirable que lorsqu'il est bien ordonné. Il arrive parfois que des couleurs existent pêle-mêle sur une scène ou jurent entre elles. Dans ce cas, on a intérêt à rechercher l'harmonie des couleurs en réduisant leur saturation. On peut y parvenir en recourant à la surexposition, au flou ou encore à la diffusion.

  • La surexposition a pour effet d'atténuer l'éclat des couleurs, rendant ainsi leur coexistence plus pacifique, plus harmonieuse. Mais cette technique n'est pas à employer pour des sujets comportant déjà d'importantes zones très claires ou une grande gamme de contraste.

  • Le flou peut aussi favoriser l'harmonie des couleurs. Le flou dont il s'agit ici ne résulte pas de la mise au point sélective ni du bougé. Il est question du flou artistique. Pour y parvenir, fixez sur l'objectif un filtre "soft-focus", qui rendra tous les éléments plus ou moins flous. A défaut d'un tel accessoire, vous pouvez souffler sur la lentille frontale de l'objectif pour l'embuer légèrement, ou l'enduire d'une petite couche de vaseline.

  • Photographier sous la pluie, dans la brume ou le brouillard permet de réduire la saturation des couleurs trop claires et introduit une qualité d'harmonie de couleurs dans une image.


< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

On ne lie les chiens avec des saucisses (J. Dejardin).
L'amour n'as pas de meilleur ministre que l'occasion (Cervantès).
 
Au parvenu ignare, pourquoi proposer les plus beaux objets ? (proverbe chinois).
Il vaut mieux régner en enfer que servir au paradis (proverbe anglais).