À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com
Logo Photo

Nature et place du sujet principal

Nature et place du sujet principal


Quelle est la nature du sujet principal ?
● Le sujet principal est le centre d'intérêt d'une image. Chaque photo doit avoir un centre d'intérêt, et tout doit concourir à le renforcer. Une bonne photo n'est pas une poubelle dans laquelle coexistent de nombreux éléments d'égale importance. Si vous photographiez votre enfant en train de jouer au ballon, par exemple, ne montrez pas, près de lui et avec la même évidence, un ouvrier agricole en train de manipuler son tracteur.

● Chaque fois que vous voudrez prendre une photo, demandez-vous ce que vous voulez montrer. Ce sera votre sujet principal. Concentrez-vous alors sur ce sujet. Eliminez tous les détails superflus. Rappelez-vous qu'une composition simple, sobre, donnent presque toujours les photos les plus intéressantes.


Comment élimine-t-on les détails superflus ?
● L'appareil photographique enregistre tout ce qu'il perçoit. Mais nous, nous ne voyons en général que ce qui nous intéresse ; nous ne sommes pas toujours conscients des éléments qui, une fois mis en image, s'avéreront superflus ou gênants. C'est ainsi qu'on voit souvent en photo un poteau électrique ou un lampadaire plantés sur la tête du personnage dont le photographe voulait réaliser le portrait, ou encore des branches d'arbre lui sortant des oreilles.

● Exercez-vous à percevoir le sujet principal et son environnement, de façon à prendre conscience des détails qui pourraient nuire à la lisibilité des images et à pouvoir prendre les dispositions utiles pour les réduire ou les éliminer.

● On peut éliminer les détails superflus et par là mettre le sujet principal en valeur de diverses manières. La plus simple est de les écarter du champ de l'appareil. Pour cela, cadrez serré, c'est-à-dire photographiez votre sujet plein cadre, en vous approchant du sujet ou en utilisant une plus longue focale (un téléobjectif). Un objectif zoom peut s'avérer très utile et efficace. Parfois il suffit d'incliner l'objectif un peu plus haut ou plus bas, ou encore le déporter un peu vers la droite ou vers la gauche, pour atteindre le but recherché.

● Une autre façon de procéder est de cacher les éléments indésirables derrière quelque chose qu'on veut montrer. En photographiant un personnage, essayez, par exemple, de faire disparaître cette gênante cabine téléphonique ou cette horrible poubelle publique derrière son dos.

● Un moyen très efficace d'éliminer les détails superflus est de les noyer dans le flou par l'emploi d'une faible profondeur de champ. Cela revient en général à dire qu'on doit afficher une grande ouverture de diaphragme. Mais ici, les possesseurs d'appareils grand public ont une marge de manoeuvre assez étroite.

● L'avant-plan peut très bien renfermer des éléments à éliminer. Mais c'est souvent le fond qu'il faut penser à aménager de telle façon qu'il n'attire pas trop le regard du spectateur ou n'affaiblisse pas l'impact du sujet principal. Si l'arrière-plan ne fournit aucune information utile, il est préférable de le réduire au minimum. En tout cas, la sobriété d'une image est toujours avantageuse pour le sujet photographié.


Quelle est la place du sujet principal dans l'image ?
● Comme indiqué plus haut, le centre d'une image suggère le repos, la stabilité, l'immobilité, la durée, la pérennité. C'est pour cette raison que le célèbre mont Fuji au Japon, par exemple, se trouve le plus souvent au milieu des photos qu'on nous présente.

● Mais la plupart du temps, le centre d'intérêt d'une image devrait se trouver excentré, d'après ce qu'on appelle la règle des tiers.


En quoi consiste la règle des tiers ?
● Lorsque vous regardez dans le viseur, imaginez deux lignes verticales et deux lignes horizontales qui se trouvent à une distance d'environ un tiers des bords du cadre. Ces quatre lignes s'appellent lignes de force, et les quatre points de leur intersections sont nommées centres de gravité ou points de force.

● Le règle des tiers stipule qu'on a souvent intérêt à situer le sujet principal sur une des lignes de force. Cela donnera de la vie, du dynamisme au sujet, et suscitera davantage d'intérêt pour lui. Souvenez-vous de la planche à voile dont nous avons parlé précédemment.

● Même dans un portrait, le modèle gagnera à être excentré. S'il ne regarde pas droit devant, mais de côté, il faudra ménager un espace devant son regard pour que celui-ci soit "aéré" et ne se heurte pas contre le bord trop proche de l'image. Cela revient à dire que, si le sujet regarde vers le bord gauche de l'image, la tête du sujet devrait être positionnée sur la ligne de force verticale de droite. Les yeux étant d'une importance capitale, mettez-les à un des quatre centres de gravité pour qu'ils produisent le plus d'impact.

● Un sujet en mouvement sera, de préférence, cadré de telle façon qu'il reste suffisamment d'espace libre devant lui. Cette zone renforcera l'idée d'action et rendra la photo plus dynamique. Concrètement, si le sujet se déplace vers la droite, mettez-le sur la ligne de force verticale gauche.

● Lorsque le mouvement s'effectue dans le sens horizontal, il est préférable d'utiliser pour la photo également le format horizontal. Par contre, si le sujet se déplace vers le haut ou vers le bas, le cadrage vertical convient mieux.

● Dans une photo de paysage, le ciel ou la terre, suivant le sujet, n'occupera que le tiers de l'image. La ligne d'horizon, sauf cas exceptionnels, ne coupera pas l'image en deux parties égales.

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

La main est l'instrument des instruments (Aristote).
La raison n'est pas ce qui règle l'amour (Molière).
 
On n'est jamais puni pour avoir fait mourir de rire (proverbe chinois).
Il faut souffrir beaucoup ou mourir jeune (proverbe portugais).