À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com
Logo Photo

L'utilité de la composition

L'utilité de la composition


L'amateur n'a en général pas d'autre ambition que de conserver en images certains souvenirs. Si les sujets qu'il veut photographier l'intéressent assez, cela peut bien lui suffire. Dans ces conditions, à quoi lui servirait-il de connaître et d'appliquer les règles de la composition photographique ?
● Il est vrai qu'il existe des gens qui font preuve d'un formalisme désuet ou exagéré ; ils estiment que, sans une composition rigoureuse, il ne peut pas y avoir de photos valables. Ils ont tort, car il faut bien reconnaître qu'une excellente photographie peut se réaliser en flagrante contradiction avec toutes les règles établies.

● La composition photographique ne devrait pas être considérée comme une fin en soi, mais comme un moyen, une aide. Ses règles de base sont utiles parce qu'elles n'ont pas été élaborées par des théoriciens irréalistes, mais tirées du bon sens et aussi de l'expérience concrète des générations de photographes. Il faut savoir qu'un sujet esthétique ou intéressant ne donne pas nécessairement une photo esthétique ou intéressante, loin de là. Vous pouvez, par exemple, avoir un beau modèle ; mais si vous le photographiez sur un fond encombré qui attire trop l'attention, la photo ne sera pas bonne.


Ne suffit-il pas, pour faire de bonnes photos, de se fier uniquement à son flair ?
● Dans la plupart des cas, non. L'intuition joue un très grand rôle en photographie comme dans toute activité créative. L'intuition ne se crée pas ; mais pour être vraiment efficace elle doit s'éduquer, s'affiner, se renforcer par la réflexion, l'exercice et l'expérience.

● On pourrait comparer l'art de la composition photographique à l'art du maquillage. Une femme peut être assez jolie en elle-même ; mais, avec un maquillage judicieux, elle peut paraître plus jolie encore. Alors qu'il n'existe pas de règles strictes et absolues en matière de maquillage, on a avantage à connaître les astuces habituelles qui élargissent une bouche trop petite, qui rendent plus charnues et plus sensuelles des lèvres trop minces, ou qui donnent un regard plus romantique et plus langoureux.

● Prenons un exemple photographique tout simple. Vous vous proposez de photographier une amie en train de faire de la planche à voile. Si vous n'êtes pas averti, vous serez probablement tenté de mettre votre sujet au centre de l'image, d'autant plus que la mise au point, manuelle ou automatique, et la mesure de la lumière se font dans le centre du viseur. Mais, placé dans le centre, votre sujet paraîtrait immobile sur l'eau, car l'une des règles de la composition photographique, dictée par l'expérience, nous dit que le centre de l'image suggère le repos, la stabilité, l'immobilité. Une autre règle nous indique qu'une position excentrée implique l'idée de mouvement, de dynamisme, de changement. Et, effectivement, si vous mettez votre sujet à l'écart du centre de l'image, notamment sur l'un des quatre points forts, vous donnerez immédiatement l'impression qu'il est en train de glisser sur l'eau.


Vous venez d'employer l'expression "paraître plus jolie" pour parler du maquillage d'une femme. Est-ce pour dire que la composition photographique, elle aussi, a pour objet de donner l'illusion ?
● Exactement. L'art de la photographie est l'art de l'impression et de la suggestion. Cela se comprend parfaitement. En effet, une photo est une image plate, statique, passive et silencieuse. Le photographe soucieux de réussir ses images - c'est-à-dire de leur conférer une force, un impact - devrait connaître les procédés éprouvés susceptibles de donner au spectateur l'impression de se trouver devant des scènes à trois dimensions, pleines de mouvement et même de son ; il devrait aussi savoir suggérer une atmosphère, traduire ses propres émotions, provoquer chez le spectateur les réactions qu'il souhaite, ou même faire voir ce qu'on voit habituellement sans le remarquer. Or la composition photographique bien entendue n'est rien d'autre que l'application de tous ces procédés.

● En résumé, les règles de la composition photographique ne sauraient à elles seules faire de vous un artiste ; mais elles peuvent s'avérer un guide précieux en vous évitant de commettre des erreurs grossières et en vous aidant à améliorer la qualité de vos images. Vous pouvez les transgresser chaque fois que cela vous semble souhaitable, mais toutefois en bonne connaissance de cause.


Le photographe professionnel n'est-il pas mieux loti que l'amateur en matière de composition photographique ?
● S'il est un domaine de la photographie où l'amateur le moins nanti peut se battre presque à armes égales avec le professionnel bardé d'un équipement sophistiqué, c'est bien la composition photographique. Car la composition, c'est essentiellement la façon dont le sujet est mis en image. L'exemple de la planche à voile cité plus haut devrait vous inciter à vous entraîner dans ce domaine.


En quoi la composition photographique consiste-t-elle ?
● La composition est simplement la technique d'arrangement des éléments dans une image. Pour cela, il faut :
  • être conscient de ces éléments,
  • décider de leur importance relative,
  • puis créer avec eux un sens d'ordre et d'harmonie.


● En d'autres termes, composer une image, c'est essentiellement :
  • déterminer la nature et la place du sujet principal,
  • déterminer le cadre dans lequel il sera installé,
  • et ordonner les différents éléments de l'image (lignes, formes, surfaces, couleurs, etc.) de façon à leur conférer une certaine unité et à mettre le sujet principal en valeur.


Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

On ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres (saint Luc).
En dehors de l'amour, un homme ne vit pas : il s'agite (Maurice Toesca).
 
Le repentir est le printemps des vertus (proverbe chinois).
Le loup perd les dents, mais non pas la mémoire (proverbe espagnol).