À propos de l'éditeur
Astro-Amour titre
Lettres d'amour

45. Le thé (diaprée)

J'ai compris je crois tes silences, ton regard sur moi à chaque seconde. J'ai compris ta présence, discrète et permanente. Je l'ai deviné, avec ta tendresse, ce soir là quand je n'étais pas bien. Comment ai-je fait pour ne pas m'en rendre compte?

J'aime ces quelques minutes avec toi à partager ce thé, le soir. J'aime ta présence paisible chaque jour. J'ai compris finalement que tu ne diras rien, que tu n'essaieras pas, que c'est à moi de venir vers toi.

Alors si tu es d'accord, ce soir, après ce thé... ne pars pas. Je reviendrai m'asseoir plus près de toi après avoir débarrassé nos tasses. Et ce n'est pas important si on ne dit rien, si on ne fait rien. Je veux juste passer plus de temps près de toi.

< Précédent Suivant >

L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête (Pascal).
Ceux qui diffèrent d'aimer jusqu'à l'âge mûr paient alors de grosses usures (Ménandre).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
On ne mélange pas l'eau du puits avec celle de la rivière (proverbe chinois).
Le pigeon saoul trouve les cerises amères (proverbe français).