À propos de l'éditeur
Maigrir vite titre
Maigrir en grande forme

Grossesse et obésité

Grossesse et obésité

La grossesse est une phase dans la vie des femmes, qui, d'une part, dépend étroitement de leur condition physique, et qui, d'autre part, affecte profondément leur physiologie. En ce qui concerne le poids, examinons d'abord les incidences que l'obésité peut avoir sur le déroulement de la grossesse et sur la santé du futur bébé. Examinons ensuite les moyens que l'accouchée peut mettre en oeuvre pour acquérir une nouvelle identité corporelle satisfaisante.

Les dangers de l'obésité

● Mieux vaut pour une femme enceinte être mince qu'obèse. C'est un fait confirmé par toutes les études. Mais il s'agit ici de la vraie obésité et non de ces petites rondeurs que réprouve la mode. Inutile donc de s'inquiéter si son poids est normal selon les critères cliniques.

● L'obésité s'est avérée un facteur défavorable, tant pour la mère que pour l'enfant. Elle augmente les risques d'hypertension et de diabète pendant la grossesse et, par conséquent, ceux d'un accouchement prématuré et de complications néonatales. Une femme obèse court un risque plus grand d'avoir un gros nouveau-né (macrosomie) et de devoir accoucher par césarienne. De plus, l'existence d'une obésité augmente le risque de naissance d'un enfant mort-né, tandis que la minceur semble favorable à une diminution de la mortalité néonatale.

Minceur et grossesse

● On ne saurait donc trop recommander à une femme ayant une surcharge pondérale importante d'essayer de maigrir avant d'entamer une grossesse. Cependant, il serait excessif de déconseiller une grossesse pour le seul motif d'obésité : la grossesse d'une femme obèse peut se dérouler sans complications si elle fait l'objet d'une étroite surveillance médicale pour dépister et traiter un diabète ou une hypertension.

● D'autre part, il n'est pas rare qu'une véritable obésité s'installe à l'occasion d'une grossesse. Il faut veiller à ne pas prendre plus de 9 à 12 kilos.

● Dans votre souci de perdre du poids au profit d'une grossesse, soyez très attentive pour éviter la malnutrition. Il peut arriver qu'une femme enceinte ait des conduites boulimiques ou anorexiques durant sa grossesse et s'alimente alors de façon anarchique, en dépit des plus élémentaires règles de la diététique. Les privations alimentaires peuvent entraîner des carences en vitamines et en fer, et par conséquent des retards de croissance chez l'enfant. Gare donc aux carences !

Retrouver son corps

● Généralement, dans les semaines suivant l'accouchement, la maman se consacre entièrement à son nourrisson. Mais il lui faut faire un effort pour diriger la transformation courante de son corps dans le bon sens, et elle ne devrait pas avoir mauvaise conscience à ce sujet.

● L'issue d'une grossesse se caractérise presque toujours par des modifications indésirables : galbe des seins moins net, ventre plus rond, plaques de cellulite, vergetures, chute de cheveux... Sans aller jusqu'à paniquer, vous feriez bien de travailler très tôt à retrouver votre corps. Suivre un bon régime d'amaigrissement sous surveillance médicale, remuscler ses abdominaux, rendre visite chez l'esthéticienne pour des soins du visage ou une épilation... N'hésitez pas à chouchouter votre corps et à soigner votre silhouette le plus rapidement possible !

< Précédent Suivant >

On n'est jamais si bien servi que par soi-même (Charles-Guillaume Etienne).
Il est évidemment bien dur de ne plus être aimé quand on aime, mais cela n'est pas comparable à l'être encore quand on n'aime plus (Georges Courteline).
Voyance AsiaFlash
Conditions d'utilisation et tarifs
La vie de l'homme sur la terre, c'est comme un cheval blanc sautant un fossé et qui disparaît soudain (proverbe chinois).
Homme surpris est à moitié pris (proverbe anglais).