À propos de l'éditeur
Maigrir vite titre
Maigrir en grande forme

Bouger pour maigrir

Bouger pour maigrir

Le sport fait-il fondre ? Voilà une question qui, curieusement, donnent deux réponses diamétralement opposées et qui sont toutes deux... justes ! En fait, le sport en général est bénéfique pour tout le corps par le biais d'une amélioration de l'état et du fonctionnement d'un ou de plusieurs organes ; il affine même la silhouette en la tonifiant. Mais pour ce qui est de la fonte des graisses proprement dite, seulement certains sports en sont capables et ils doivent se pratiquer dans certaines conditions favorables.

Muscles et calories

● Les hommes ont moins tendance à grossir que les femmes. Pourquoi ? Parce que la masse musculaire chez eux est plus importante que chez leurs compagnes. En effet, plus on a de muscles, plus on brûle de calories. C'est ce qu'on appelle l'effet vertueux du sport. Il est donc très tentant d'essayer par tous les moyens d'augmenter sa masse musculaire, puisque c'est elle qui va faire fondre les graisses, à condition, bien entendu, de la mettre en mouvement. C'est ainsi que beaucoup s'y donnent à fond et misent sur les sports intenses qui exigent un effort important sur un temps très court : musculation, course de vitesse, la corde à sauter, l'aérobic...

● En revanche, les sports de résistance ne font pas maigrir. Ils font beaucoup de bien au coeur, au souffle, à l'appareil digestif, aux articulations, etc., mais sont plutôt indifférents à la fonte des graisses elle-même.

Efforts longue durée

● Pour attaquer les graisses de front, il faut prendre son temps, calibrer l'effort et maintenir une intensité constante. Pendant les vingt premières minutes d'exercice, le corps consomment beaucoup de sucre, un petit peu de graisse, et dédaigne les protéines. Entre vingt et quarante minutes, la consommation de sucre chute et laisse la place à celle des graisses. A partir de quarante minutes, le corps fait l'impasse sur le sucre, continue de puiser dans les réserves de gras et s'attaque aux protéines. Les cinq dernières minutes sont les plus efficaces pour brûler les graisses.

● Pour bien calibrer votre effort, évitez de vous épuiser et donc de renoncer en cours de route. Il faut connaître votre fréquence cardiaque d'endurance. Pour cela, il suffit de poser l'équation suivante : 220 - âge x 60%. Pour une femme de 40 ans, par exemple, la bonne fréquence est de 110 pulsations par minute. Elle doit donc se caler sur ce rythme, qu'un cardiofréquencemètre pourra lui indiquer. L'objectif est de ne pas trop se fatiguer ni de s'essouffler afin de tenir la durée nécessaire : quarante minutes. Il est donc primordial de choisir un sport qui plaise vraiment et tenir le temps qu'il faut, et cela trois fois par semaine.

Les valeurs sûres

● Pratiquez l'un de ces quatre sports de façon régulière et pendant un temps suffisamment long à chaque fois, et vous verrez vos graisses fondre comme neige au soleil.

1. Le footing (la marche rapide). Il convient à tout le monde. Cette activité d'endurance ne requiert aucune qualité physique particulière et permet d'aller à son rythme en réglant son allure et sa distance. Pourquoi ne pas vous rendre à pied à votre lieu de travail ?

2. La bicyclette convient à beaucoup de monde. Avec elle, les jambes ne supportent pas le poids du corps et ne subissent donc pas d'onde de choc. Cette activité d'endurance sollicite fortement l'appareil cardio-vasculaire ainsi que l'ensemble de la masse musculaire.

3. Le stepper. Ce sport convient parfaitement à ceux et celles qui sont capables d'assurer quarante minutes d'affilée. Les autres devraient le régler à une faible intensité.

4. Le rameur. Cet appareil reproduit le mouvement de l'aviron et fait travailler 95% des muscles. D'autre part, la dépense énergétique est importante : 370 calories par demi-heure chez une femme de 55 kg.

Méthode et persévérance

● Après une pratique sportive régulière et adéquate de trois mois environ, le muscle entraîné capte davantage de glucose (sucre) issu de l'alimentation qu'un muscle oisif. C'est autant de calories qui ne se transforment pas en graisses facilement stockables. En d'autres termes, un corps entraîné durablement et sans trop se fatiguer oriente naturellement les calories de l'assiette vers la masse musculaire qui, elle, est désormais capable de les éliminer !

● Soyez constant(e) et régulier(ère). Pour être efficace, il faut être régulier. Idéalement, trois séances par semaine. Deux fois, ce n'est pas assez. Le passage à la troisième séance est très gratifiant, car il accélère de manière perceptible la perte des graisses. Le bénéfice d'une quatrième fois est moins important que celui de la troisième par rapport à la deuxième. Entraînez-vous le ventre vide. Lorsque vous demandez à votre corps un effort supplémentaire, il puisera son énergie là où elle est immédiatement disponible, c'est-à-dire ce que vous venez d'avaler, même une pomme ou un jus d'orange.

● Ne mangez pas juste après l'effort. Une fois du la lipolyse (fonte des graisses) est enclenchée, elle se poursuit encore pendant une vingtaine de minutes après l'activité. Mieux vaut alors vous hydrater et attendre un peu avant de manger.

● Ignorez temporairement la balance. Autant le savoir : quand on se remet au sport, il n'est pas rare de prendre du poids. C'est une réaction normale du corps qui fait face à cette nouveauté qu'est l'effort en se constituant des réserves de glycogène et d'eau. Ne vous découragez pas, car de toute façon la silhouette s'amincit, pour la simple raison que 1 kg de muscle prend moins de place que 1 kg de gras. De plus, après trois semaines environ, les muscles, ayant fait le plein de glycogène, n'augmenteront pas de volume, alors que la fonte des graisses se poursuivra sans vous causer le moindre dommage !

< Précédent Suivant >

L'Italien noie ses soucis dans la nonchalance, le Français dans les chansons et l'Allemand dans la boisson (G. Cahier).
La jalousie est un manque d'estime pour la personne qu'on aime (Ivan Bounine).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
L'home naît bon ; ses dispositions changent sous l'influence de causes extérieures (proverbe chinois).
L' enfant est l'argile, la mère est le potier (proverbe tadjik).