À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

L'historique du Feng Shui (2)

L'historique du Feng Shui (2)

● Parlons maintenant de la géomancie chinoise en particulier. Au début, c'est-à-dire il y a près de cinq mille ans, cette discipline bien entendue visait à améliorer la qualité de vie à tous égards en assurant une circulation optimale de l'Énergie Cosmique dans l'environnement.

● Mais pendant les premiers siècles de la discipline, les géomanciens s'étaient surtout occupés du bien-être et de la prospérité des Empereurs, des hauts dignitaires de l'Empire, des potentats. Ils installèrent, aménagèrent et agencèrent les palais impériaux, les tombes royales, les demeures seigneuriales. Il est à noter qu'ils attachaient alors autant d'importance au domaine des morts qu'à celui des vivants - car, pour les Chinois, les morts exercent une influence déterminante sur les vivants.

● Ce n'est qu'au début de deuxième millénaire avant J.-C. que certains géomanciens commencèrent à s'occuper des gens du peuple, en se confinant principalement aux humbles habitations de ceux-ci. Ils n'osèrent pas appeler "géomancie" leur art ainsi démocratisé, mais le baptisèrent "Feng Shui", et ils se donnèrent le nom de "maîtres du Feng Shui" au lieu de "géomanciens". On voit donc que les origines du Feng Shui remontent à environ 4.000 ans.

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Qui ose a peu souvent la fortune contraire (Mathurin Régnier).
L'absence diminue les médiocres passions et augmente les grandes, comme le vent éteint les bougies et allume le feu (La Rochefoucauld).
 
Le désordre dans la maison engendre le désordre dans les rapports familiaux (proverbe chinois).
Grande victoire est celle qui se gagne sans répandre de sang (proverbe espagnol).