À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

Les perspectives du Feng Shui (1)

Les perspectives du Feng Shui (1)

● Puisqu'il est fondé sur la cosmogonie chinoise - c'est-à-dire une philosophie - et sur les règles qui en découlent, mais non sur des expériences de laboratoire, le Feng Shui pourrait paraître, aux esprits cartésiens et rationalistes, comme une discipline fumeuse, peu fiable, ou du moins ésotérique - en somme, une pure chinoiserie ! Dans le même ordre d'idées, ceux qui pratiquent le Feng Shui ou qui y croient seraient des charlatans, des bigots, ou du moins de doux illuminés.

● N'empêche qu'on trouve de plus en plus de "doux illuminés" parmi les gens dont l'esprit d'entreprise et l'efficacité ne sauraient en aucun cas être mis en doute ! Des entreprises multinationales comme des privés font appel au Feng Shui. Par exemple, en décembre 1997, British Airways a inauguré son nouveau siège social de 250 millions de livres sterling, entièrement conçu selon les règles fengshuiques ; la même année, le président américain Bill Clinton succombait à l'attrait du Feng Shui et remaniait l'agencement de la fameuse salle ovale de la Maison-Blanche. De plus en plus d'architectes et de décorateurs à travers le monde s'appuient sur le Feng Shui.

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Le zèle des amis est parfois plus néfaste que la haine des ennemis (Schiller).
Ce que j'appelle cristallisation, c'est l'opération de l'esprit, qui tire de tout ce qui se présente la découverte que l'objet aimé de nouvelles perfections (Stendhal).
 
Le passé éclaire les générations à venir (proverbe chinois).
Qui sème des chardons recueille des piqûres (proverbe anglais).