À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

Les fondements du Feng Shui (2)

Les fondements du Feng Shui (2)

● Les incessantes interactions entre le Yang et le Yin régénèrent un courant qui parcourt sans relâche toute la Nature, toute chose et tout être. Ce courant est appelé "Énergie Cosmique" ou "Chi" (ou encore "Qi"). Bien qu'immatériel, c'est le Chi qui anime le Monde. Le Chi correspond donc, sous certaines réserves, à la notion occidentale de "souffle" ("anima" en latin, d'où le mot français "animer").

● Alors que l'acupuncture chinoise s'occupe de faire circuler le Chi de façon optimale et bénéfique dans notre corps, le Feng Shui s'occupe de faire circuler le Chi de façon optimale et bénéfique dans notre espace vital. On comprend alors pourquoi "le Feng Shui est à l'environnement ce que l'acupuncture est au corps" (Van Minh).

● Les flux de l'Énergie Cosmique - c'est-à-dire du Chi - sont souvent appelés "Radiations Cosmiques" ou encore "Vibrations Cosmiques". Ces termes ne sont peut-être pas parfaits mais sont tout à fait acceptables.

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Il nous faut toujours apprendre pour apprendre enfin à mourir (Marie von Ebner-Eschenbach).
C'est un affreux malheur de n'être pas aimé quand on aime. Mais c'en est un bien plus grand d'être aimé avec passion quand on n'aime plus (Benjamin Constant).
 
Le malheur n'entre guère que par la porte qu'on lui a ouverte (proverbe chinois).
Le malheur d'autrui ne guérit pas une peine (proverbe portugais).