À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

Sainte Véronique

Sainte Véronique

● Assez régulièrement, on désigne par le terme de Saint-Suaire, à cause du sens antique du terme, une relique qui ne contient que l'image du visage du Christ. Il y a eu en fait confusion entre les deux reliques. Sainte Véronique aurait essuyé le visage du Christ avec le voile qu'elle portait sur la tête, voile sur lequel se serait imprimé le visage du Christ.

● Diverses légendes la font intervenir à divers endroits. Elle aurait par exemple recueilli les linges (suaire et linceul) dans le tombeau, après la résurrection. Plusieurs églises prétendent détenir le voile de tête de sainte Véronique, qui porte plusieurs noms, Sainte-Face, Voile de Véronique, ou encore improprement, Saint-Suaire, à Rome, à Milan, à Jaén en Espagne.

● Il y a différentes reliques que l'on prétend être le Saint-Suaire, ou qui portent le visage du Christ, d'origine inconnue et qui ont été vénérées jusqu'au XIVe siècle. Cependant, il n'est fait mention d'une image du corps tout entier que pour une seule de ces 43 reliques, celle dite Image d'Édesse. L'existence de cette relique portant l'image du Christ est attestée dès le sixième siècle. Aucun texte ne mentionne s'il s'agit d'un Christ battu et au corps sanglant, mais toutes les sources anciennes estiment que l'image s'est formée sur le drap lors de la vie de Jésus.

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Sur toute chose on peut faire deux affirmations exactement contraires (Protagoras).
L'amour est tout yeux et ne voit rien (proverbe chinois).
 
Avoir trop d'esprit, c'est n'en avoir pas assez (proverbe chinois).
Les tailleurs font bien des grands seigneurs (proverbe allemand).