À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com
Graines de sagesse

La perte d'un arc

La perte d'un arc

Le souverain du Royaume de So avait égaré son arc au cours d'une partie de chasse. Comme sa suite courait à gauche et à droite pour essayer de retrouver l'arc, le souverain dit :

- Inutile de continuer à chercher. C'est un habitant du Royaume de So qui a perdu un arc : ce sera un autre habitant du royaume de So qui le trouvera et en profitera. Ce n'est donc pas une perte.

Après avoir entendu cette histoire, Confucius dit :

- Dommage que l'esprit de solidarité du souverain soit encore ainsi limité. Au lieu de parler d'"un habitant du Royaume de So", le souverain aurait dû dire : "C'est un homme qui a perdu un arc : ce sera un autre homme qui en profitera. Ce n'est donc pas une perte."

Commentaire

La solidarité du souverain du Royaume de So se limitait à son royaume, tandis que celle de Confucius ne connaissait ni limites géographiques, ni différences nationales ou raciales. C'était une solidarité universelle, sans frontières.

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Avec la mesure dont vous mesurez il vous sera mesuré (saint Matthieu).
La douleur est le premier aliment de l'amour, et tout amour qui n'est pas nourri d'un peu de douleur meurt (Maurice Maeterlinck).
 
Les mauvaises herbes obstruent les chemins peu fréquentés comme les passions aveuglent l'esprit (proverbe chinois).
Une fois le lion mort, il ne manque pas de braves pour lui arracher la crinière (proverbe turc).