À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com
Graines de sagesse

Le dévouement

Le dévouement

Un jour maître Mac-Tu rendit visite à un vieil ami. Celui-ci lui dit:

- De nos jours personne ne songe plus à travailler pour le bien commun. Vous êtes sans doute le seul à vous dépenser encore en faveur de la communauté. Votre action ne représente qu'une goutte d'eau. A quoi bon continuer?

Maître Mac-Tu répondit:

- Un homme a 10 enfants. Un seul travaille à la rizière, les 9 autres ne font que s'amuser. Ne pensez-vous pas que dans ce cas, celui des 10 qui travaille doit travailler plus dur encore? S'il est vrai que de nos jours on ne songe plus guère à aider les autres, alors vous devriez m'encourager à faire plus d'effort, au lieu d'essayer de m'arrêter.

Commentaire

Dans une société individualiste et en pleine décomposition, les bonnes volontés ne doivent pas baisser les bras devant l'immensité de la tâche et l'indifférence générale. Pour maître Mac-Tu, plus la situation est critique, plus on doit mobiliser ses énergies pour l'améliorer.

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Jupiter lui-même ne peut retrouver l'occasion manquée (Phèdre).
Les seules lettres d'amour qu'une femme voudrait recevoir d'un homme sont celles qu'il ne devrait jamais écrire (proverbe anglais).
 
Mieux vaut ne pas connaître le chagrin que connaître tous les plaisirs des sens (proverbe chinois).
Morte la bête, mort le venin (proverbe français).