À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com
Astrologie traditionnelle : horoscopes, fondamentaux, applications
L'astrologie occidentale face à l'astrologie chinoise

2.6. Classification suivant la Qualité cosmique

Classification suivant la Qualité cosmique

Classification suivant la Qualité cosmique



● En écriture, le Yang est représenté traditionnellement par une ligne continue (--), et le Yin par une ligne brisée en son milieu (- -). Mais nous pouvons, pour des raisons d'ordre pratique, les représenter respectivement par le signe plus (+) et le signe moins (-).

● Les classifications suivant la Qualité cosmique pourraient souvent paraître arbitraires ou difficilement justifiables. Mais des discussions à ce sujet nous entraîneraient trop loin. Notons simplement que l'acupuncture chinoise et la macrobiotique s'opèrent précisément sur la base de ces classifications.

● Bien entendu, l'homme est Yang, et la femme Yin - en langage astrologique, on dit que celle-ci a une Qualité cosmique Yin et que celui-là a une Qualité cosmique Yang. Les nombres impairs sont Yang alors que les nombres pairs sont Yin. Ces distinctions ont une très grande importance dans l'établissement et dans l'interprétation de thèmes astraux chinois. Deux exemples :

   1. Un homme (Yang) né en une année du Rat ou du Tigre (années impaires, Yang) est réputé avoir une Qualité cosmique cohérente, car lui-même et son année de naissance sont tous deux régis par le principe Yang ; on peut donc prévoir qu'il a des chances de se sentir bien dans sa peau, d'être dépourvu de contradictions intérieures importantes, mais aussi qu'il a un caractère entier et des réactions impulsives. En revanche, un homme (Yang) né en une année du Buffle ou du Lapin (années paires, Yin) est réputé avoir une Qualité cosmique incohérente, car lui-même est régi par le principe Yang alors que son année de naissance est régie par le principe contraire, le Yin ; on peut donc prévoir qu'il se sent souvent mal à l'aise, qu'il a des difficultés d'adaptation ou d'intégration, mais aussi qu'il a un esprit subtil et est capable de percevoir des nuances.

   2. Un sujet dont la Qualité cosmique est Yang (c'est-à-dire un homme) et dont la Maison "Destinée générale" se superpose au Palais I, III, V, VII, IX ou XI (Palais impairs, régis par le Yang) de son thème astral est réputé avoir une combinaison compatible. Il en est de même d'un sujet à Qualité cosmique Yin (c'est-à-dire une femme) et dont la Maison "Destinée générale" se superpose aux Palais II, IV, VI, VIII, X ou XII de son thème astral (Palais pairs, régis par le Yin). En revanche, un sujet dont la Qualité cosmique est contraire à celle du Palais abritant sa Maison "Destinée générale" est réputé avoir une combinaison incompatible. Or, une combinaison incompatible tend à réduire substantiellement l'influence de tous les astres favorables du thème, alors qu'une combinaison compatible tend à renforcer cette influence.

● En résumé, le Yang ou le Yin est affecté à chaque individu et à chaque chose et leur confère une Qualité cosmique positive ou négative selon le cas, Qualité qui est censée exercer une influence déterminante sur cet individu ou cette chose. La Qualité cosmique pourrait donc, entre autres, entraîner la fortune ou l'infortune, la chance ou la malchance, comme nous venons d'entrevoir dans les deux exemples ci-dessus.

● Une autre caractéristique des énergies Yang et Yin est leur alternance : elles se succèdent à tour de rôle dans une ronde perpétuelle suivant des principes bien définis, comme le jour et la nuit. Cette dualité se retrouve à toutes les étapes de l'investigation astrologique et permet au praticien de prévoir les périodes fastes ou néfastes dans la vie d'un sujet.

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Soyez béni, mon Dieu, qui donnez la souffrance / Comme un divin remède à nos impuretés (Baudelaire).
Ce que j'appelle cristallisation, c'est l'opération de l'esprit, qui tire de tout ce qui se présente la découverte que l'objet aimé de nouvelles perfections (Stendhal).
 
L'homme sage se réjouit d'accéder au Tao ; l'homme vulgaire se réjouit d'arriver à ses fins (proverbe chinois).
Qui a du bien a du mal (proverbe néerlandais).