logo AsiaFlash.com Photo de Nguyen Ngoc-Rao
Logo département Astrochina : Astrologie chinoise authentique
Logo Astrochina
Les 3 caractères chinois : Bonheur - Prospérité - Longévité

Question n°52 : L'Année du Cochon 2007 : le 17 ou 18 Février ?

Question : J'ai entendu dire que les Chinois et les Vietnamiens fêteront la prochaine Année du Cochon 2007 les uns avant les autres, à un jour d'intervalle. Qu'en est-il exactement ? Et s'il y a décalage, pourquoi ?
Réponse :

● Traditionnellement, les Chinois et les Vietnamiens utilisent le même calendrier soli-lunaire inventé par les Chinois il y a environ cinq mille ans. L'un des principes fondamentaux de ce calendrier est le suivant : le Jour de l'An est le jour où a lieu la deuxième Nouvelle Lune après le solstice d'hiver. (La Nouvelle Lune est le moment fugace d'une minute où le Soleil, la Terre et la Lune se retrouvent sur un même plan méridien de la sphère céleste.)

● Or, en 2007, la deuxième Nouvelle Lune après le solstice d'hiver aura lieu le 17 février, à 16h30, au fuseau horaire 0 (ce fuseau était appelé jadis fuseau GMT). Cette Nouvelle Lune aura donc lieu le 17 février, à 23h30, au fuseau du Vietnam (fuseau 0+7) ; mais elle aura lieu le 18 février, à 00h30, au fuseau de la Chine (fuseau 0+8).

● Comme conséquence inéluctable, le prochain Jour de l'An sera le samedi 17 février pour les Vietnamiens, et le dimanche 18 février pour les Chinois.

● De tels décalages ne sont pas rares. Ils sont dus au fait que la Chine et le Vietnam appartiennent à deux fuseaux horaires différents : la différence d'une heure entre les deux pays peut parfois entraîner la différence d'un jour !

< Précédent Suivant >


Citations

J'ose presque dire que l'état de réflexion est un état contre nature et que l'homme qui médite est un animal dépravé (Rousseau).
Telle femme résiste à l'amour qu'elle éprouve, qui ne résiste pas à l'amour qu'elle inspire (Sophie Gay).
Ayez du thé, du vin, et vos amis seront nombreux ; soyez dans l'adversité, un seul homme vous visitera-t-il ? (proverbe chinois).
Mieux vaut mentir que médire (proverbe indien).