À propos de l'éditeur
Astrorama titre
L'astrologie occidentale face à l'astrologie chinoise

1.7. Les planètes

● L'astrologie chinoise et l'astrologie occidentale font appel non seulement au Soleil, comme nous l'avons vu, mais aussi à d'autres corps célestes. Ces corps célestes, ainsi que le Soleil lui-même, sont tous désignés communément sous le nom "astres" et plus communément encore sous le nom "planètes". Huit de ces "planètes" sont de vraies planètes de notre système solaire : Jupiter, Mars, Mercure, Neptune, Pluton, Saturne, Uranus et Vénus. Bien entendu, le Soleil n'est pas à proprement parler une planète, au sens astronomique du terme. Un autre corps céleste, la Lune, fait partie des "planètes", bien qu'elle soit astronomiquement un satellite. Il existe donc en tout dix "planètes" communes aux deux astrologies.

● Il est à remarquer que ni l'une ni l'autre astrologie n'inclut la Terre dans le groupe des "planètes" dont on doit étudier les influences éventuelles, bien que la Terre soit véritablement une planète de notre système solaire. Il est possible que les inventeurs de ces astrologies aient estimé que notre planète Terre n'avait pas d'influences spécifiques sur notre destinée pour la raison que c'est sur notre planète que se trouvent à la fois l'astrologue et le sujet sur lequel il travaille. Quoi qu'il en soit, la convergence de vues est ici tout à fait étonnante !

● Pour les deux astrologies, les planètes sont censées intervenir non seulement globalement au moment de la naissance d'un individu pour imprimer son capital-destinée, mais aussi ponctuellement au cours de sa vie pour influencer le déroulement de ce capital-destinée.

● Les deux astrologies admettent également que les influences des planètes varient non seulement en fonction de leurs positions absolues dans les Signes zodiacaux et les Maisons, mais encore en fonction de leurs positions relatives les unes par rapport aux autres : deux planètes en conjonction ne sont pas censées agir de la même façon sur le destin que si elles étaient en opposition, au trigone, au carré, au sextile ou en quinconce.

● Notons enfin que dans les deux astrologies, les termes "planètes" et "astres" sont strictement équivalents et interchangeables.

< Précédent Suivant >

On peut, à force de confiance, mettre quelqu'un dans l'impossibilité de nous tromper (Joseph Joubert).
L'amour et la haine sont des parents consanguins (proverbe allemand).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
On évite le fossé et on tombe dans le puits (proverbe chinois).
Tous les hommes d'action sont des rêveurs (proverbe américain).