À propos de l'éditeur
Astrorama titre
L'astrologie occidentale face à l'astrologie chinoise

1.2. Les signes du Zodiaque

● Les destinées humaines peuvent évidemment être infiniment diverses, variant d'un individu à un autre. Mais nos deux astrologies, pour des raisons pratiques, ont classé toutes les destinées en douze catégories types, chaque catégorie se trouvant placée sous un symbole appelé "signe du Zodiaque" ou "signe zodiacal".

● Les douze signes du Zodiaque occidental sont, dans l'ordre : Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons.

● L'attribution de ces signes est fonction du "mois" de naissance de chaque individu, ce mois étant pris dans le calendrier grégorien (le calendrier international actuel). Les signes sont répartis comme suit selon la période de naissance de l'individu : Bélier (du 21 mars au 20 avril) ; Taureau (du 21 avril au 21 mai) ; Gémeaux (du 22 mai au 21 juin) ; Cancer (du 22 juin au 22 juillet) ; Lion (du 23 juillet au 23 août) ; Vierge (du 24 août au 23 septembre) ; Balance (du 24 septembre au 23 octobre) ; Scorpion (du 24 octobre au 22 novembre) ; Sagittaire (du 23 novembre au 22 décembre) ; Capricorne (du 23 décembre au 20 janvier) ; Verseau (du 21 janvier au 19 février) ; Poissons (du 20 février au 20 mars).

● Les douze signes du Zodiaque chinois sont, dans l'ordre : Rat, Buffle (ou Boeuf), Tigre, Lapin (ou Lièvre ou Chat), Dragon, Serpent, Cheval, Bouc (ou Chèvre ou Mouton), Singe, Coq, Chien, Cochon (ou Porc ou Sanglier).

● L'attribution de ces signes est fonction de l'année chinoise de naissance de chaque individu. Le premier signe (Rat) appartient à l'année 2637 av. J.-C., le deuxième signe (Buffle) à l'année 2636 av. J.-C., le troisième signe (Tigre) à l'année 2635 av. J.-C., et ainsi de suite. Si bien que le signe Tigre présidera à l'année 1998 après J.-C., et que l'an 2000 de notre ère se trouvera placée sous la juridiction du signe Dragon.

● À première vue, on pourrait dire que le mode d'attribution des signes zodiacaux est complètement différent d'une astrologie à l'autre. En effet, les signes occidentaux sont calqués sur les mois alors que les signes chinois sont calqués sur les années. Mais cette différence n'est qu'apparente.

● Comme les mois de naissance occidentaux sont découpés dans l'année tropique, c'est-à-dire dans l'espace du temps invariable que le Soleil met pour faire le tour complet de l'écliptique, les signes occidentaux sont tributaires du Soleil. Par exemple, une personne est réputée du signe Cancer parce que, à sa naissance, le Soleil se trouve dans le secteur Cancer du Zodiaque. C'est pour cette raison que les signes du Zodiaque occidental sont encore couramment appelés "signes solaires".

● Les signes chinois sont, eux aussi, des "signes solaires". Malgré une croyance très répandue, les années chinoises ne sont pas lunaires, mais bien solaires, c'est-à-dire calqués sur la course du Soleil sur l'écliptique. La preuve : toute année chinoise commence par le deuxième jour de nouvelle lune après le solstice d'hiver ; or le solstice d'hiver est un événement dans le parcours du Soleil. (Le mot solstice vient du latin solstitium, de sol, Soleil, et de stare, s'arrêter.) Les années chinoises sont donc bel et bien obligées de coller au Soleil, quitte à devenir de temps à autre embolismiques, c'est-à-dire comporter treize mois et non pas douze en raison de leurs autres caractéristiques.

● Les créateurs de l'astrologie chinoise auraient peut-être souhaité attribuer les signes zodiacaux aux mois, à l'instar de leurs homologues occidentaux. Mais cela n'aurait jamais pu aboutir car les mois chinois n'ont rien à voir avec le Soleil. En fait, les mois chinois sont calqués sur la Lune : ils doivent traduire fidèlement les révolutions lunaires (lunaisons), le premier jour de chacun d'eux devant impérativement contenir une nouvelle lune.

● Il ressort de ce qui précède que les deux astrologies reconnaissent volontiers le rôle primordial du Soleil, en lui donnant le pouvoir de déterminer le signe zodiacal de chaque individu - et chacun sait que le signe zodiacal est l'élément le plus important du thème astral.

● Les deux astrologies reconnaissent également que toutes les personnes portant le même signe solaire sont censées partager les mêmes lignes générales de destinée - les mêmes traits de caractère, les mêmes types de réactions, les mêmes qualités, les mêmes faiblesses, les mêmes chances, les mêmes désavantages, les mêmes prédispositions pathologiques, etc. En d'autres termes, le signe zodiacal d'un individu représente sa topographie, son "terrain" - en un mot, son capital-destinée.

● Aux yeux de nos deux astrologies, le capital-destinée qu'annonce le signe zodiacal est "statique", en ce sens qu'il comporte des éléments censés être donnés une fois pour toutes par la nature au début de notre vie, comme les gènes que nous portons. Si les gènes tracent la voie du développement des caractères héréditaires de l'individu, son capital-destinée statique - c'est-à-dire son signe zodiacal - établit l'environnement et les conditions générales dans lesquels son destin va se dérouler.

< Précédent Suivant >

Il faudrait convaincre les hommes du bonheur qu'ils ignorent, lors même qu'ils en jouissent (Montesquieu).
Les serments d'amour ne comportent pas de sanction (Publilius Syrus).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
Le sage exige tout de lui-même ; l'homme vulgaire attend tout des autres (proverbe chinois).
En amour , les mendiants et les rois sont égaux (proverbe indien).