À propos de l'éditeur
Cuisine chinoise et asiatique titre
Cuisine végétarienne

La place d'honneur des végétaux

La place d'honneur des végétaux

● Les Chinois attachent une importance particulière aux végétaux dans leur alimentation. Plusieurs facteurs les ont conduits à adopter cette pratique.

● En Chine, comme dans tous les pays d'Extrême-Orient, l'élevage n'a jamais pu se développer faute de ressources. Les gens sont obligés de se tourner vers les produits de la terre pour satisfaire leurs besoins alimentaires. Ainsi, par la force des choses, ils arrivent à bien connaître et à apprécier les végétaux. Même les privilégiés qui peuvent s'offrir de la viande à profusion n'en font jamais une consommation excessive.

● Un plat chinois carné, même servi sur la table d'un mandarin, ne contient généralement qu'une petite quantité de viande, le reste étant composé d'une ou souvent de plusieurs sortes de légumes. La viande est rarement utilisée seule mais le plus souvent comme accompagnement ou garniture.

● Lao-Tseu, le philosophe du VIe siècle avant notre ère dont les enseignements ont profondément marqué la vie chinoise, était un fervent écologiste avant la lettre. Il préconisait déjà le retour à la nature qu'il considérait comme une bienfaitrice. Les adeptes de sa doctrine, le taoïsme, tendent vers une vie simple et tranquille dans le sein accueillant de la Mère Nature. Bien qu'ils n'adoptent pas un régime alimentaire exclusivement végétarien, ils mettent toujours l'accent sur la bienfaisance des végétaux. Herbes et plantes font constamment l'objet de leurs recherches laborieuses. Tout bon taoïste est un phytothérapeute.

● Le bouddhisme, enfin, a largement contribué à faire de la cuisine végétarienne chinoise la plus saine, la plus équilibrée et la plus savoureuse qui soit. Cette religion enseigne que tout être vivant a droit à la vie et que le tuer constituerait un péché. Les moines bouddhistes évitent donc soigneusement les aliments d'origine animale et adoptent le végétarisme le plus strict.


Ce n'est pas la force, mais la persévérance, qui fait les grandes œuvres (Samuel Johnson).
Ayez vos yeux bien ouverts avant de vous marier, et mi-clos quand vous serez mariés (B. Franklin).
Chat-Voyance : Nos voyants répondent en direct sur votre écran !
Conditions d'utilisation
Plusieurs choses font la joie du sage ; le pouvoir n'est pas l'une d'elles (proverbe chinois).
L'homme est son propre démon (proverbe indien).