À propos de l'éditeur
Astrorama titre
Ouvrages recommandés
Ouvrages sur l'astrologie

L'Argent en famille

L'Argent en famille
L'Argent en famille
Collectif
Éditeur : Maison des Sciences de l'Homme
Collection : REVUE TERRAIN N°45
Genre : SCIENCES HUMAINES
Date de Parution : 02/07/2005

● La famille fait-elle bon ménage avec l'argent ? Pour beaucoup d'entre nous, sous peine d'échec ou de réprobation, c'est l'amour, l'affection et la solidarité qui devraient structurer les relations familiales ; et les mondes de l'intimité et de l'économie, sous peine de pollution réciproque, devraient éviter tout contact. Pour V. Zelizer, il convient d'étudier la signification des rapports qu'entretiennent ces deux sphères qui, bien loin d'être séparées, sont imbriquées au quotidien.

● C'est la tâche que les ethnologues et sociologues réunis dans ce numéro de Terrain se sont fixés. Les familles d'allocataires du RMI, montre E. Ribert, préfèrent généralement leur offrir des cadeaux en nature, comme si la monnaie, dans certaines situations, se révélait un mauvais "moyen d'échange". D. Roy, quant à elle, identifie les discussions, sur internet notamment, et les manières de redistribuer l'argent au sein des ménages. A. Martial et S. Cadolle mettent en lumière, dans les couples recomposés, le rôle des nouvelles compagnes dans le maintien d'une relation de solidarité entre les pères divorcés et leurs enfants devenus adultes.

● Après le décès des parents d'une famille de commerçants, S. Gollac s'est aperçue que les partages prennent en compte non seulement le capital matériel - ici, une boulangerie mais aussi le capital symbolique - la possibilité ou non de faire des études des différents enfants. Quant à F. Weber, elle décrit la succession d'une vieille dame sans enfants à Barcelone qui, profitant des particularités du droit catalan, a privilégié ses "affinités affectives" au détriment du droit du "sang". T. Barthelemy et P. Ténoudji nous entraînent dans des époques ou lieux plus lointains qui ont cependant un point commun : pour les châtelains bretons des XVIIIème et XIXème siècles comme pour les Napolitains d'aujourd'hui, c'est à la famille, et non à l'Etat, qu'il revient de payer pour l'éducation des enfants. Hors dossier, E. Gobin nous permet de comprendre les motivations des nombreux pèlerins présents en permanence sur la tombe du spirite Allan Kardec.

< Retour

La nécessité fait du timide un brave (Salluste).
Les plaisirs de l'amour sont selon moi les seuls vrais plaisirs de la vie corporelle (Montaigne).
Voyance AsiaFlash
Conditions d'utilisation et tarifs
La séparation et le divorce sont des poignards à deux lames, il faut s'en blesser d'un côté pour les enfoncer de l'autre (proverbe chinois).
L'homme sage donne tout de suite, l'homme plus sage refuse tout de suite (proverbe indien).