À propos de l'éditeur
Art de vivre titre
Graines de sagesse

Le refus d'un cadeau

Le refus d'un cadeau

Le mandarin Công-Nghi-Huu était gouverneur d'une province de l'Etat de Lô. Un jour quelqu'un lui offrit une belle pièce de poisson, mais le mandarin refusa le cadeau . Son frère lui dit:

- Toi qui aimes tant les plats de poisson, pourquoi n'as-tu pas accepté le cadeau ?

Le mandarin répondit:

- Si cet homme me fait un cadeau , c'est sûrement pour me demander une faveur. Mais en essayant de le satisfaire, je risque d'enfreindre la loi et d'être démis de mes fonctions. Et si cela arrivait, je n'aurais même plus de quoi acheter un poisson. Donc si j'ai refusé le cadeau , c'est pour pouvoir continuer à avoir toujours du poisson à mes principaux repas...

Commentaire

Le mandarin n'a pas invoqué les principes moraux pour expliquer son refus d'accepter le cadeau. Son argument peut paraître terre à terre, sans noblesse. Mais c'était sans doute la manière la plus appropriée de se faire comprendre de son frère.

Le mariage et le célibat ont tous deux des inconvénients; il faut préférer celui dont les inconvénients ne sont pas sans remède (Chamfort).
Les caresses sont aussi nécessaires à la vie des sentiments que les feuilles le sont aux arbres. Sans elles, l'amour meurt par la racine (Nathaniel Hawthorne).
Chat-Voyance : Nos voyants répondent en direct sur votre écran !
Conditions d'utilisation
Celui dont le coeur est rempli de compassion peut se faire entendre à plus de mille lis sans même ouvrir la bouche (proverbe chinois).
Ayez des florins, vous aurez des cousins (proverbe italien).