À propos de l'éditeur
Art de vivre titre
Graines de sagesse

Le mandarinier

Le mandarinier

(d'après An-Tu Xuân-Thu)

Maître An-Tu, grand mandarin du royaume de Tê, rendit un jour visite au souverain de l'Etat de So. Celui-ci cherchait depuis longtemps un moyen pour humilier An-Tu.

Le souverain fit donc amener un paysan originaire du royaume de Tê et qui vit actuellement dans l'Etat de So. L'homme était accusé de vol.

Le souverain regarda An-Tu d'un air triomphant et dit:

- Il doit y avoir beaucoup de voleurs parmi les habitants de votre royaume.

Maître An-Tu se leva et répondit:

- J'ai entendu dire que le mandarinier donne des fruits sucrés quand on le plante dans la région du Sud; mais ses fruits deviennent amers si l'arbre est cultivé dans le Nord. Pourquoi? Tout simplement à cause du sol et du climat. Les habitants de mon royaume ne volent pas. Quand ils viennent s'établir dans votre Etat, ils deviennent des voleurs. C'est l'environnement social qui explique ce changement.

Le souverain sourit:

- Je voulais vous humilier, mais c'est vous qui avez réussi à m'humilier!

Commentaire

On peut admirer la présence d'esprit de maître An-Tu. Mais c'est surtout la vérité contenue dans sa réponse qui doit retenir notre attention. Si l'homme reste toujours un être libre et responsable de ses actes, on ne peut nier l'importance capitale de l'influence de l'environnement social sur son comportement.

Mieux vaut goujat debout qu'empereur enterré (La Fontaine).
Qui aime l'arbre, aime les branches (proverbe général).
Chat-Voyance : Nos voyants répondent en direct sur votre écran !
Conditions d'utilisation
Chacun interprète à sa manière la musique des cieux (proverbe chinois).
Celui qui vit au galop s'en va au trot en enfer (proverbe allemand).