À propos de l'éditeur
Astrochina titre
Cyclicité et astrologie chinoise

Cyclicité et astrologie chinoise

On ne se baigne pas deux fois dans le même fleuve. En émettant cet axiome, Héraclite d'Ephèse fait état d'un grand principe de la pensée occidentale, qui stipule que l'univers évolue de façon irréversible, suivant une direction linéaire. Les Chinois, au contraire, diraient : On se baigne souvent dans le même fleuve. Car pour eux, tout n'est que recommencement sans fin, et les évolutions de l'univers tout entier se font inexorablement par cycles répétitifs. En effet, le principe de la cyclicité constitue le fondement même de leur cosmogonie. Ce principe est appliqué d'une manière systématique dans l'astrologie chinoise.

● Les fondateurs de l'astrologie chinoise, après de longues et patientes observations, en sont arrivés voici 5.000 ans à codifier les influences astrales sur la destinée du monde et des hommes. D'après eux, ces influences se produisent et se répètent par cycles, quelles que soient les divisions du temps et les unités de temps considérées. C'est ainsi qu'ont été élaborés un certain nombre de cycles astrologiques qui s'imbriquent les uns dans les autres et qu'on a l'habitude d'appeler un peu abusivement "zodiaques".

L'homme tombe amoureux par accident, comme il trébuche dans l'escalier (Robert Southey).
En mariage, comme ailleurs, contentement passe richesse (Molière).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
L'homme soumis à ses passions est un aveugle qui chevauche un cheval aveugle (proverbe chinois).
Quand deux médecins vont voir un malade, le sacristain sonne le glas (proverbe espagnol).