À propos de l'éditeur
Astrochina titre
Les Éléments et votre signe

Les Éléments et votre signe : Chien de Métal

Chien de Métal

● Le Chien de Métal est animé d'un fervent désir de changer le monde. Il s'écrie comme Marx : " Les philosophes n'ont fait qu'interpréter diversement le monde, il s'agit maintenant de le transformer. " Le socialisme et le marxisme le fascinent. Mais il éprouve une nette aversion pour les méthodes communistes car, selon lui, la révolution est faite pour l'homme et non l'homme pour la révolution : partisan des réformes sociales de grande envergure, il n'admet cependant pas la violence et le mépris de la dignité humaine.

● Doué d'une belle intelligence, à la fois d'analyse et de synthèse, le natif est capable de comprendre les problèmes les plus complexes et de trouver des solutions géniales. On a intérêt à solliciter ses conseils; chaque organisme ferait bien d'inclure un Chien de Métal dans son brain-trust. Les qualités de chef lui font cependant défaut et il ferait mieux de rester toujours dans les coulisses, de jouer l'éminence grise et de tirer les ficelles.

● La sociabilité est plus développée chez ce Chien que chez ses frères du signe. Il attache une grande importance à ses relations avec les autres. Il fait toujours le premier pas et est disposé à faire plus que la moitié du chemin vers les gens. Sa devise est bien celle-ci : " Le seul moyen d'avoir un ami, c'est d'en être un " (Emerson). Ses efforts sincères sont richement récompensés malgré les déceptions que d'ailleurs il sait inévitables. Incapable de malice et de vengeance et relativement avare de critiques, c'est une personne attachante à bien des titres.

● La curiosité d'esprit chez le natif est extraordinaire. Il s'intéresse à tout, furète dans tous les coins et n'a pas peur de découvertes ou d'idées nouvelles. Il lui arrive souvent d'être dans l'embarras du choix des activités à poursuivre. Quant au choix d'une carrière, il a un critère bien défini: être en contact avec un grand nombre de personnes venant de tous les milieux. L'importance de la profession qu'il choisit ne se mesure pas à son prestige ou à sa rentabilité mais plutôt par l'apport des éléments susceptibles de satisfaire sa soif de connaissances et d'expériences.

● Le Chien de Métal, paradoxalement, souffre d'instabilité émotionnelle. L'ambiance dans laquelle il évolue a une grande emprise sur son comportement. En l'absence de conflit ou en joyeuse compagnie, il est gai, enjoué, espiègle; il peut raconter pendant des heures de savoureuses histoires drôles qui vous font tordre de rire. Mais lorsque quelque chose ne va pas ou que l'environnement est sans intérêt, il devient maussade, taciturne, ruminant mille idées pessimistes. Aux sommets de l'insouciance succèdent les abîmes de l'angoisse. Il existe peu de moyens vraiment efficaces pour lutter contre ces fâcheux écarts d'humeur. Une certaine objectivité et un certain détachement semblent être les meilleurs remèdes.

● Il serait difficile de résister à la tentation de dire que ce Chien est un maniaque. Dans tout ce qu'il fait, il vise la perfection. Aucun détail, petit ou grand, ne devrait lui échapper. Il ferait volontiers des heures supplémentaires sans exiger de compensation et s'épuiserait sans regret pour faire de chacune de ses oeuvres un chef-d'oeuvre. Les cuisiniers chinois nés sous cette combinaison sont particulièrement recherchés et appréciés. On sait qu'ils apportent toujours un soin incroyable aux plats qu'ils préparent, tant dans la confection que dans la présentation. Fait curieux: nombreux sont leurs clients qui éprouvent plus de plaisir à regarder ces plats qu'à les consommer, les considérant comme des oeuvres d'art qu'il serait dommage de détruire!

● Cet attachement au détail et à la perfection peut parfois faire subir au natif de fâcheux déboires. Sa tendance à prendre les moyens pour la fin est manifeste. Dans ses conversations ou ses discours, il a du mal à aller droit au coeur du sujet, se laissant entraîner irrésistiblement dans un récit de toutes les considérations plus ou moins négligeables. Ses digressions sont nombreuses. Alors ses interlocuteurs ou ses auditeurs s'impatientent et ont envie de lui dire: "Mais de quoi parlez-vous donc?" ou "Mais revenons à nos moutons. " Il ne lui est pas facile d'être concis et précis. Et pour y arriver, il a souvent recours au ton réservé ou sec, ce qui ne manque pas de déplaire.

La douceur c'est la plénitude de la force (Alphonse Gratry).
Telle femme résiste à l'amour qu'elle éprouve, qui ne résiste pas à l'amour qu'elle inspire (Sophie Gay).
Chat-Voyance : Nos voyants répondent en direct sur votre écran !
Conditions d'utilisation
Est-il possible de raccourcir les pattes d'un cigogne ou de rallonger celles d'un canard ? (proverbe chinois).
L'ormeau ne peut donner des poires (proverbe espagnol).