À propos de l'éditeur
Astrochina titre
Les Éléments et votre signe

Les Éléments et votre signe : Tigre de Feu

Tigre de Feu

● Une tête brûlée! Voilà sans aucun doute l'expression qui qualifie le mieux ce caractère impétueux. C'est le plus exalté de l'espèce et aussi le plus épris d'aventures et de risques. On pourrait se demander si les Tigres de Feu ne constituent pas le gros de la Légion étrangère.

● Le natif possède une santé et une vitalité remarquables, souvent à la hauteur de l'activité fiévreuse qui le secoue. Les réserves de l'énergie humaine n'étant pourtant jamais inépuisables, on ne saurait trop lui conseiller d'apprendre à entretenir sa machine - repos et sommeil suffisants, alimentation saine et équilibrée, repas pris régulièrement, etc. Souvent ce Tigre ne veut pas tenir compte de ses limites -, il agit comme si en les oubliant il pouvait leur échapper. Ainsi, le surmenage constitue pour lui un danger permanent qu'il est dans son intérêt de prévenir. Il doit aussi penser aux accidents et aux fractures qui peuvent survenir en raison de son impétuosité et de son imprudence.

● L'exploit sous toutes ses formes attire et enchante le Tigre de Feu. Lorsqu'il épouse une grande cause, on peut être certain qu'il deviendra un bienfaiteur de l'humanité. Mais il pourra aussi s'avérer un grand ennemi de la société s'il s'engage dans la voie de la criminalité.

● L'esprit de compétition ne facilite pas l'adaptation sociale du Tigre de Feu. Il veut toujours être le meilleur, le plus fort, le plus rapide, que ce soit sur la route, sur un terrain de sport, dans son entreprise ou dans son club. Manquant fréquemment de fair-play, il éloigne les gens plus qu'il ne les attire bien que ceux-ci l'admirent. C'est aussi un mauvais perdant qui peut se montrer parfois extrêmement désagréable.

● Le sens de la mesure fait souvent défaut chez ce Tigre. Tout ou rien : telle semble être sa devise de vie. Il lui est difficile de reconnaître que vivre, c'est accepter des compromis et aussi embrasser l'inévitable. Il supporte mal l'échec et déteste la médiocrité humaine. Son attitude intransigeante le met constamment en ébullition et soumet sa santé à de rudes épreuves. Une certaine philosophie serait nécessaire pour l'aider à se réconcilier avec lui-même et avec le monde.

● Le Tigre de Feu est un excellent amant à plusieurs titres. On n'aura jamais à se plaindre de son manque d'ardeur. Sa fougue, pourtant, pourra parfois effrayer les partenaires un peu faibles ou délicats, d'autant que, même au lit, le natif veut encore être le vainqueur.

● La native a plus de problèmes dans le domaine sexuel que son frère du signe. Elle éprouve le même dilemme que Messaline, dilemme susceptible de l'empêcher d'atteindre les plus hauts sommets de la félicité sensuelle. Il est en effet courant de croire que, pour une femme, être satisfaite sexuellement est synonyme d'être vaincue. Or rien n'horrifie la femme Tigre de Feu autant que l'idée d'une défaite. On comprend alors pourquoi Messaline, cette célèbre femme Tigre de Feu née en l'an 6 de notre ère, refusait systématiquement, dans ses innombrables rencontres amoureuses, de se laisser aller totalement, jusqu'au bout du plaisir. Juvénal l'appelle Messalina Invicta (Messaline l'Invaincue), car elle avait pratiqué une sorte de coïtus interruptus féminin. On se demande si la fougue amoureuse de Messaline ne s'est pas finalement transformée en frigidité. Quoi qu'il en soit, nous avons toutes les raisons de croire que cette femme Tigre de Feu n'était pas heureuse en amour.

Le meilleur moyen de se défaire de ses ennemis, c'est de s'en faire des amis (Henri IV).
Devant l'amour et devant la mort, il ne sert à rien d'être fort (proverbe espagnol).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
Attendre le moment propice, c'est avoir assez de force en soi pour retenir ses troupes (proverbe chinois).
Le cœur d'un homme, c'est tout un pays étranger (proverbe avikam).