À propos de l'éditeur
Astrochina titre
Les Éléments et votre signe

Les Éléments et votre signe : Coq de Feu

Coq de Feu

● Il ne faut pas parler de découragement ou de dépression à un Coq de Feu: il ne comprendra rien à tout cela. Il est toujours sur les crêtes de l'exaltation. Des déceptions et des revers de fortune s'abattent-ils sur lui ? Il se conduit comme s'ils n'existaient pas et traverse la vie avec un enthousiasme jamais entamé. C'est le soldat intrépide qui sonne le clairon pour une nouvelle charge alors que le champ de bataille est déjà jonché de morts et de blessés.

● Ceux qui sont de nature inquiète, peureuse, ont tout intérêt à rechercher sa compagnie et à " recharger leurs batteries " auprès de lui. Son pouvoir de galvanisation est grand et bénéfique.

● On reproche souvent à ce Coq de manquer de concentration. Il fait en effet souvent preuve d'agitation et de dispersion, voulant faire cent choses plus ou moins inutiles à la fois et se lançant dans toutes sortes d'aventures. Il lui importe peu d'entreprendre de vastes projets, comme c'est le cas du Tigre, mais seulement de bouger et de faire des choses qu'on pourrait qualifier de futiles. Il ferait mieux de canaliser ses énergies et de s'imposer une solide discipline en vue d'atteindre les objectifs valables qu'il se sera fixés. Car " il faut vivre et non pas seulement exister " (Plutarque).

● Ce Coq n'est pas difficile à vivre, mais son caractère est suffisamment emporté pour lui attirer des ennuis gros de conséquences. Il est capable de claquer la porte au nez de son patron sur un coup de tête, quitte ensuite à traîner pendant des mois dans une agence locale pour l'emploi. Sa langue est assez vive et peut lui jouer de mauvais tours. La maîtrise de soi est une qualité qu'on ne saurait trop lui conseiller de cultiver avec assiduité.

● Mais le natif n'est pas méchant. Il se sert rarement de ses ergots comme arme mais le plus souvent comme décoration. Il sait parfois faire preuve d'une certaine innocence et d'une bonne dose de candeur. Bon vivant, il sait apprécier les meilleurs plats de toutes les cuisines du monde; son vocabulaire culinaire est d'ailleurs riche et précis. Sur le plan sexuel, il est sans complexe ni fausse pudeur. Les " choses du sexe " ont à ses yeux leur importance sans pour autant constituer une obsession. C'est une attitude saine que tout le monde n'a pas naturellement.

● Malgré sa tendance à étaler son beau plumage et à bomber sa gorge, le Coq de Feu n'est jamais ennuyeux. Il a l'esprit vif, la repartie facile et un solide sens de l'humour. Il peut même parfois être spirituel bien qu'il s'en croie incapable.

● Chez le Coq de Feu, l'esprit non conformiste du signe est développé au plus haut degré. Rien ne l'irrite plus que les conventions et les règles du jeu social qu'il qualifie d'emblée de " bourgeoises ". Toute sa vie, il cherchera à préserver son indépendance, souvent à des prix exorbitants. Il rejettera tout ce qui a trait à l'autorité, à l'ordre établi. C'est un anarchiste-né qui ne prend pourtant jamais parti pour la violence. Peut-être faudrait-il dire que c'est un pacifique hippie par vocation. Il aimerait que tous suivent cette devise de Balthasar Gracian: " Pour vivre, laisser vivre. " C'est qu'au fond il a horreur de l'intolérance sous toutes ses formes. Cependant, dans certaines circonstances, ce Coq peut se révéler étrangement conservateur, ce qui surprend toujours son entourage mais qui s'inscrit bien dans la nature contradictoire du signe.

● Il serait excessif d'attendre de cette combinaison Coq/Feu des saints et des bienfaiteurs de l'humanité. Les meilleures vertus humaines n'attirent pas le Coq de Feu. Sans jamais être moralisateur, il se contente d'être " correct ". Sa moralité est négative, en ce sens qu'elle consiste à ne rien faire de mal aux autres et à ne rien faire de meilleur que les autres. S'il se dévoue à une cause, il exige que les autres en fassent autant, autrement il refuserait de se donner et même de faire seul le premier pas. Dans le même ordre d'idées, il déteste la malhonnêteté et l'esprit de combine.

Il y a autant de douleurs dans l' amour que de coquillages sur la rive (Ovide).
L'amour n'est pas à prendre, mais à subir (proverbe persan).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
Qui a beaucoup d'argent et pas d'enfants, il n'est pas riche ; qui a beaucoup d'enfants et pas d'argent, il n'est pas pauvre (proverbe chinois).
Tranquille est celui qui n'a pas d'âne : il ne s'occupe ni de sa paille, ni de son orge (proverbe persan).