À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

Vision scientifique

Vision scientifique

● Les sciences en général refusent d'admettre la réalité des fantômes, faute de preuve convaincante, et ce malgré les tentatives de certains chercheurs en parapsychologie ou métapsychique. Ces derniers distinguent, d'une part, les apparitions d'ectoplasme, obtenues avec certains médiums spirites au début du XXe siècle (Eusépia Palladino, Douglas D. Home, Rudi Schneider, Franek Kluski) dont certains chercheurs sérieux (Charles Richet, Schrenk-Notzing, Gustave Geley, etc.) créditent la réalité des phénomènes dans les conditions d'observations de l'époque ; et, d'autre part, la hantise des fantômes, une sous-catégorie de hantise étant les poltergeists.

● Cependant les techniques modernes d'investigation scientifique (comme les caméras à infra-rouge) semblent avoir quelque peu décimé ces ectoplasmes du début du XXe siècle. Aujourd'hui la plupart des scientifiques qui s'intéressent à la question des apparitions sont très réservés quant à la réalité des phénomènes, sans pour autant nier la réalité psychique de l'apparition.

● L'étude des anomalies psychiques de ce genre permet aux psychologues, psychiatres et psychanalystes de mieux comprendre le fonctionnement de l'esprit humain, en ceci les manifestations surnaturelles sont précieuses à la science. On peut citer le cas des images eidétiques (des images d'un souvenir qui reviennent à la mémoire sous forme d'une hallucination), qui expliquent beaucoup des cas de visions hallucinatoires. Le trouble de paralysie du sommeil que 25% des gens expérimentent au moins une fois dans leur vie peut également expliquer certaines visions.

Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Si l'on puise souvent de l' eau dans un puits, il ne manque pas de se troubler; plus le cœur agit, plus il se trouble (Sie-Hoei).
Mais qui peut arrêter l'impétueuse ivresse D'un coeur brûlant d'amour et que le plaisir presse ! (Antoine Bertin).
 
L'or n'est pas à l'avare, mais l'avare est à l'or (proverbe chinois).
Il faut boire l' eau du fleuve où l'on navigue (proverbe russe).