À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

L'enfer dans la religion chrétienne (2)

L'enfer dans la religion chrétienne (2)

● D'après l'Apocalypse de Jean, les démons sont des anges rebelles, qui ont été précipités des cieux sur la terre, à la suite d'une révolte, puis de là, en enfer, qui est l'abîme de feu. Un tiers des "étoiles du ciel" se seraient ainsi perdues, sous la direction du Diable ou Satan ou encore le grand Dragon rouge-feu. Et les hommes qui suivent "l'Antéchrist", c'est-à-dire ceux qui refusent de reconnaître Jésus-Christ, partageraient le sort de Satan et de ses anges. Ce serait pour eux la "seconde mort".

● Le she'ôl ou schéol. Il s'agit du terme hébreu de l'Ancien Testament désignant le séjour des morts, les enfers. Il représente un lieu sombre et silencieux où les morts sont endormis, couchés dans la poussière.

● Dans le livre de l'Ecclésiaste (ou Qohélet), chap. 9 vv. 5-10 (version T.O.B., oecuménique), il est dit : "Les vivants savent en effet qu'ils mourront, mais les morts ne savent rien du tout... car il n'y a ni oeuvre, ni bilan, ni savoir, ni sagesse dans le séjour des morts où tu vas". Selon le Psaume 146:4 : "Leur souffle partira, en ce jour ils retournent à leur poussière, et ce jour-là, c'est la ruine de leurs plans" (T.O.B.) ou "ruine de leurs pensées" (Bible de Jérusalem - traduction catholique).

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

La difficulté attire l'homme de caractère, car c'est en l'étreignant qu'il se réalise lui-même (Charles de Gaulle).
L'amour est à la portée de tous, mais l'amitié est l'épreuve du coeur (A. d'Houdetot).
 
On doit faire le cheval avec les chevaux et le tigre avec les tigres (proverbe chinois).
Pas de mariage sans larmes, pas d'enterrement sans rires (proverbe italien).