À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

Les Enfers dans la mythologie gréco-romaine (3)

Les Enfers dans la mythologie gréco-romaine (3)

● Les fleuves infernaux. Le Styx est le fleuve le plus connu des Enfers. La nymphe Styx était la maîtresse d'une fontaine d'Arcadie dont les eaux s'écoulaient pour former un petit ruisseau qui s'engouffrait un peu plus loin dans une faille qui menait aux Enfers. Le Styx est le fleuve des morts ; leurs âmes y errent éternellement .

● Achéron était le fils du Soleil et de la Terre. Il fut changé en fleuve par punition, car il avait fourni de l'eau aux Titans durant la guerre qui opposa ces derniers aux Olympiens. Il prend sa source en Laconie et disparait dans les environs du cap Ténare, reputé pour être l'une des entrées infernales. On devait le traverser, sur la barque de Charon, afin d'accéder aux Enfers, et après être passé sur l'autre rive, le retour n'était plus possible (seuls quelques héros en revinrent). Il est représenté sous la forme d'un vieillard portant un vêtement trempé dont l'un des attributs est le hibou. L'Achéron, dont les eaux coulent en partie à la surface, empoisonne les mortels qui voudraient boire son eau.

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Toute maison divisée contre elle-même ne pourra subsister (saint Marc).
Pour se plaire, il faut se ressembler beaucoup afin de s'entendre, et différer un peu afin d'avoir à se comprendre (Diane de Beausacq).
 
Les tuiles qui garantissent de la pluie ont été faites par beau temps (proverbe chinois).
Le juste doit imiter le bois de santal : il parfume la hache qui le frappe (proverbe indien).