À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com

Vous nous écrivez - Message #9. Je suis dans une situation assez dramatique

Je viens de recevoir pour Noël pour la deuxième fois "Votre Horoscope Chinois" annuel par signes, et d'après l'avant-propos, je me permets de vous faxer, étant écrit que vous vous feriez un plaisir de rendre service à vos lecteurs.

Je suis dans une situation assez dramatique et je cherche une réponse qui puisse me guider. Je suis né le 18 février 1974 à Paris 4e, à 4h25 du matin. Je viens de passer les 5 dernières années de ma vie à Los Angeles. Je suis parti à l'origine pour y faire mes études. Par la suite, j'ai décidé de me lancer dans le cinéma (ah, Hollywood !). Après plusieurs années de dur labeur (cours, petits boulots…) j'ai eu la chance de trouver un agent intéressé pour me signer un contrat. Malheureusement, à cause de la négligence d'une personne au service militaire national, j'ai dû revenir en France pour mon service (j'avais été réformé, puis déclaré apte à la dernière minute). J'ai dû donc quitter mon emploi sans préavis, mon contact/agent, ma fiancée, ainsi que toute possibilité de renouveler mon visa (sans entrer dans les détails). J'ai effectué 3 jours de service militaire avant d'avoir été re-réformé, donc j'ai été rapatrié de Los Angeles à Bourg-St-Maurice pour être chasseur alpin pour 3 jours pour rien. Je suis sans emploi ni argent , sans diplômes académiques (ayant choisi un parcours non-conventionnel mais ayant fait ses preuves à force de persévérance). Rentrer aux USA est extrêmement difficile et long, et ma fiancée en souffre autant que moi, mais nous n'avons même pas les moyens de nous voir, et je ressens qu'elle ne supportera pas de m'attendre éternellement, sans aucune chance concrète de retour.

En bref, j'ai été forcé de tout abandonner, tout, à cause d'une erreur administrative d'un fonctionnaire de l'Armée. Ma question est donc la suivante: Vais-je réussir à m'en sortir ? Comment surmonter cet obstacle ? (Jean T.).

< Retour

< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

L'homme sans ami, c'est la main gauche sans la main droite (Avicébron).
On ne ferait pas une divinité de l'amour s'il n'opérait souvent des miracles (Abbé Prévost).
 
L'avare économiserait jusqu'à son dernier quart d'heure de vie (proverbe chinois).
Crains celui qui ne craint pas Dieu ! [persan).