À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com
La cuisine chinoise comme diététique

Une cuisine digeste

Une cuisine digeste

● La cuisine chinoise est remarquablement digeste. Après un repas chinois, on a toujours une merveilleuse sensation de légèreté et de bien-être. Des banquets à douze plats ou même plus ne sont pas chose rare et ne vous condamnent pas à la somnolence. Et, deux ou trois heures après un repas des plus copieux, on peut déjà sentir les premiers signes d'une faim bénéfique : on commence à "avoir l'estomac dans les talons".

● Pourquoi ce phénomène ? Une des raisons, c'est qu'on utilise beaucoup de légumes frais dans la confection des plats chinois, la viande ou le poisson étant toujours en petites quantités. Si l'on utilise des légumes secs tels que champignons noirs ou champignons parfumés, on les trempe longtemps dans l'eau avant de les préparer. En conséquence, nous avons une nourriture composée principalement de cellulose extrêmement hydratée; le riz lui-même absorbe plus que son volume d'eau pendant sa cuisson. De tels aliments, donc, se digèrent avec une facilité étonnante mais compréhensible. On peut en consommer une grande quantité à la fois sans se sentir lourd. Vous pouvez avoir à peu près la même sensation, et pour la même raison, lorsque vous prenez une importante salade niçoise pour tout un déjeuner.

● La présence abondante de l'eau dans les mets chinois étanche la soif au cours du repas. Le Chinois, en effet, ne boit pratiquement pas à table car il n'en ressent pas le besoin. C'est un fait tout à fait remarquable. Tout le monde sait qu'il n'est pas bon de boire beaucoup pendant le repas car si l'on boit, les sucs gastriques qui facilitent la digestion seraient évacués avant de pouvoir imprégner les aliments absorbés. Mais comment peut-on ne pas boire si les aliments qu'on prend sont trop secs ?

● Puisque les préparations chinoises ne sont généralement pas trop cuites, elles nécessitent une mastication lente et prolongée qui fait venir la salive. Or, une salive abondante est absolument nécessaire pour une bonne digestion. Un repas vite ingurgité restera longtemps sur votre estomac comme une brique.

● Faut-il ajouter que les épices et aromates, tout en donnant des plaisirs olfactifs et gustatifs, contribuent aussi à activer la sécrétion des sucs digestifs ?


< Précédent Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

La conscience est en nous la voix de Dieu même (Ménandre).
En amour, il n'y a que les commencements qui soient charmants ; c'est pourquoi on trouve du plaisir à recommencer souvent (Prince de Ligne).
 
Il n'y a pas d'économie à se coucher de bonne heure pour épargner la chandelle, s'il en résulte deux jumeaux (proverbe chinois).
Une selle dorée ne fait pas d'un âne un cheval (proverbe allemand).