À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com
Astrologie traditionnelle : horoscopes, fondamentaux, applications
Une qualité et un défaut de votre signe

Une qualité et un défaut de votre signe Poissons

Une qualité et un défaut
Votre signe : Poissons

Qualité
● Le coeur du Poissons est tendre. Il éprouve facilement de la sympathie et de la commisération pour les faibles, les infortunés, les délaissés, les opprimés. Le Poissons ressent le malheur des autres comme si c'était son propre malheur. C'est souvent le champion de la veuve et de l'orphelin. On le voit parfois participer à des oeuvres charitables sans se soucier de son confort ou de sa santé. Les professions qu'il aime exercer sont celles où l'on soigne les gens, où l'on soulage leurs souffrances physiques et morales.

● Le Poissons aime aussi rendre service et faire plaisir à son entourage. "Il faut, autant qu'on peut, obliger tout le monde" (La Fontaine). Voilà bien sa devise de vie. Sa serviabilité est rarement intéressée. En effet, il se sentira plutôt embarrassé si on le remercie ou cherche à le payer en retour.

Défaut
● Le Poissons vit et réagit surtout au gré de son humeur changeante sans vouloir s'imposer une méthode ou une discipline. Agissant souvent sur des coups de tête, il traverse l'existence en faisant des caprices exaspérants, en avançant cahin-caha vers ses objectifs, espérant toujours que tout finira par s'arranger.

● La vie auprès de lui n'est pas facile, car on ne saurait se fier à lui ou deviner ce qu'il va faire la minute suivante. Il rit quand on s'attend à le voir pleurer, et vice versa. Il fait de grosses dépenses alors même qu'il connaît des difficultés financières. C'est comme un cheval sans bride qui fait souvent des écarts.

Suggestion d'articles pour vous :

Le feu le plus couvert est le plus ardent (Ovide).
L'amour est un esprit malin ; l'amour est un démon ; il n'y a pas d'autre mauvais ange que l'amour (Shakespeare).
 
Il y a trois sortes de piété filiale : la plus haute est de venir en aide à nos parents, la suivante est de ne pas les affliger, la dernière est de les supporter (proverbe chinois).
Là où il n'y a pas d' amour , il n'y a pas de joie (proverbe islandais).