À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com
Astrologie traditionnelle : horoscopes, fondamentaux, applications
Notions fondamentales d'astrologie

1.0 Une définition

● Étymologiquement, "astrologie" signifie "discours sur les astres".

● L'astrologie est donc une discipline qui étudie les influences que les astres sont censés exercer sur les destinées humaines et les affaires du monde.

● L'astrologie, telle qu'elle est pratiquée depuis environ vingt-cinq siècles dans les pays du pourtour méditerranéen et les pays d'Europe, est souvent appelée "astrologie traditionnelle" ou "astrologie occidentale", pour la distinguer des autres astrologies, notamment des astrologies chinoise et arabe, lesquelles sont très répandues. Dans ce dossier, nous ne traiterons que de l'astrologie occidentale.

● L'astrologie est à la fois une science et un art. Si ses bases relèvent de l'astronomie et de calculs scientifiques, ses interprétations échappent le plus souvent à la confirmation par la science expérimentale, car la démonstration de cause à effet est rarement faite. D'autre part, chaque astrologue, même s'il se base sur les mêmes faits astrologiques, arrive fréquemment à des conclusions sensiblement différentes de celles d'autres astrologues - ceci parce que chaque praticien interprète les faits en fonction de ses propres expériences, de ses propres préférences et de ses propres sensibilités. L'astrologie pourrait donc avoir valeur d'une science humaine, mais jamais d'une science exacte.

● L'astrologie occidentale n'a aucun lien avec une foi religieuse quelconque. On peut la pratiquer en tant que croyant ou non-croyant.

Suivant >

Suggestion d'articles pour vous :

Il y a un temps pour aimer et un temps pour haïr (l'Ecclésiaste).
Il y a des gens qui n'auraient jamais été amoureux, s'ils n'avaient jamais entendu parler de l'amour (La Rochefoucauld).
 
S'approprier les paroles d'autrui, c'est lui voler son âme (proverbe chinois).
Les traits de la médisance et de la calomnie sont acérés par les deux bouts ; ils blessent souvent la main qui les enfonce (proverbe indien).