À propos de Nguyen Ngoc-Rao, fondateur et éditeur du site AsiaFlash.com
Compatibilités entre Signes astraux

Femme Cancer / Homme Capricorne

Femme Cancer Affiniteés Homme Capricorne

Couple avec zodiaque (2)

● La femme Cancer et l'homme Capricorne ont tous deux besoin de sécurité, mais chacun à sa façon. Sont-ils capables de s'offrir l'un à l'autre ce qu'ils attendent dans ce domaine ? Le pronostic n'est pas nécessairement réjouissant. En tout cas, la vie de ce couple se déroule généralement en deux temps biens distincts.

● Au début, tout est merveilleux, car il existe une complémentarité tout à fait exquise. L'homme Capricorne est touché par la grâce de la femme Cancer, elle qui est tendre, affectueuse et prête à délivrer son compagnon de ses frustrations inhérentes. En retour, cette femme est touchée par la profondeur et la sincérité des sentiments de l'homme Capricorne. Mais au bout de quelques années, ce scénario idyllique changera : la femme Cancer trouvera alors son compagnon trop figé, et l'homme Capricorne trouvera sa compagne trop infantile.

● Si le sujet Capricorne est en mesure de procurer à l'autre la sécurité matérielle, il n'est pas doué en revanche pour les manifestations affectives. Or, la native Cancer ressent un profond besoin d'être aimée et choyée par l'homme qu'elle a choisi, et c'est justement cette sécurité-là qu'elle recherche. Elle-même saura se montrer affectueuse, tendre, attentive vis-à-vis de son compagnon malgré le caractère froid et distant de ce dernier. Mais elle n'acceptera pas longtemps de ne pas être payée en retour.

● La femme est beaucoup trop introvertie. Elle risque donc de former avec l'homme Capricorne, plus attentif à sa propre personne qu'au monde extérieur, un couple fermé sur lui-même où les dialogues pourraient devenir difficiles.

< Retour

Suggestion d'articles pour vous :

Un sac d'or se vide; la bourse de l'artisan est toujours pleine (Saadi).
L'avenir, en amour, fait oublier le passé (Madame de Sévigné).
 
On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux (proverbe chinois).
Le savoir sans patience est comme une bougie sans lumière (proverbe persan).