À propos de l'éditeur
Magie blanche titre
350 rituels authentiques

Mettre fin aux disputes conjugales

Mettre fin aux disputes conjugales

NOTA BENE :
● Tous nos rituels de magie blanche ne visent qu'à obtenir du bien pour soi ou pour les autres. Ils ne présentent absolument aucun danger, ni physique ni psychologique.
● L'efficacité de nos rituels a été amplement reconnue. Mais nous ne saurions vous la garantir. En effet, le succès de chaque action en magie dépend étroitement de la conjoncture ; de plus, une adéquate disposition d'esprit du praticien au moment du rituel constitue toujours une condition sine qua non de la réussite.

Supports
- 81 pépins de pomme
- 9 grains de poivre blanc
- 3 verres de vin rouge
- 3 cuillerées à soupe de miel
- 1 bouteille avec bouchon

Rituel

● Dans un bol, à l'aide d'un pilon, écrasez assez finement les pépins et les grains de poivre. Mettez ensuite pépins et poivre dans une casserole émaillée, versez-y vin rouge et miel, et portez à ébullition sur feu très doux. Réduisez le mélange de moitié.

● Laissez ce breuvage refroidir complètement puis versez-le dans la bouteille que vous refermerez soigneusement. Maintenant, fixez votre regard sur la bouteille, pensez intensément à votre partenaire et prononcez 5 fois : "Par la toute-puissance de Dieu et par le pouvoir de ces substances, je conjure les énergies protectrices de tout ce qui est bon afin de mette fin aux disputes qui secouent notre couple en ce moment. Ainsi soit fait !".

● Gardez la bouteille dans un endroit frais et obscur pendant 3 jours. Par la suite, chaque jour, versez la valeur d'une cuillerée à café de ce philtre dans la boisson de votre partenaire. Vous pouvez aussi en prendre vous-même si vous le désirez, mais ce n'est pas obligatoire.

Commentaires

1. Cette recette est sans doute d'origine chinoise, et cela pour plusieurs raisons, dont l'utilisation du nombre 3. Le nombre 3 est considéré par les Chinois comme un porte-bonheur de premier ordre. Par ailleurs, les Chinois considèrent aussi que les carrés des nombres fétiches sont bénéfiques. Ainsi, pour le nombre 3, les nombres 9 (3 x 3 = 9) et 81 (9 x 9 = 81) sont très prisés.

2. Si possible, utilisez du miel d'acacia ou, à défaut, du miel de lavande.

3. Il est préférable d'avoir de l'alcool de riz à la place du vin rouge. On peut trouver de l'alcool de riz dans les épiceries asiatiques et certaines épiceries fines.

4. Ce serait idéal si vous pouviez utiliser des récipients en terre cuite pour faire bouillir le vin et le conserver. En aucun cas ne devez-vous pas vous servir d'une casserole en aluminium.

5. La période durant laquelle vous servez ce philtre d'amour à votre bien-aimé(e) doit impérativement contenir un jour de Pleine Lune. Il y a une Pleine Lune tous les mois. Consultez un calendrier éphéméride (calendrier de la Poste, par exemple, ou). La Pleine Lune symbolise le stade de développement maximum et idéal d'un amour existant.

6. Le goût du philtre peut ne pas plaire à l'un ou l'autre de vous deux. Dans ce cas, mélangez-le à une boisson sucrée, il passera mieux.

7. Vous pouvez sans inconvénient invoquer Dieu, Allah, le Bouddha, ou n'importe quelle divinité de votre choix. Vous pouvez également omettre d'invoquer une divinité et commencer votre incantation comme suit : "Par le pouvoir de ces substances, je conjure...".

8. Il serait préférable de ne pas dévoiler à votre partenaire la vraie utilité de ce philtre. Au besoin, dites-lui qu'il est bon pour la santé. Ainsi l'autre serait amené(e) insensiblement, sans résistance, à modifier son comportement et à devenir un parfait compagnon (une parfaite compagne) pour vous.

9. Il faudrait compter deux mois environ pour commencer à constater une bonne évolution de votre situation amoureuse.

Le péché possède beaucoup d'outils, mais le mensonge est le manche convenant à tous (O.W. Holmes).
Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction (Saint-Exupéry).
Voyance AsiaFlash
Conditions d'utilisation et tarifs
Le visage d'un ami réchauffe comme un rayon de soleil en hiver (proverbe chinois).
Qui hésite entre deux mosquées, s'en retourne sans avoir prié (proverbe turc).