À propos de l'éditeur
Feng Shui titre
Feng Shui Feng Shui authentique et Feng Shui folklorique

Pratiques affabulées du Feng Shui (3/3)

● Si votre lit est près d'une très grande fenêtre, le Chi pénétrant est beaucoup trop puissant, et il en résulterait dysharmonie et discorde.

Il n'en résulterait probablement pas de dysharmonie et de discorde. Mais le Chi peut effectivement se trouver en "surtension" et s'avérer défavorable. Le bon sens nous dit aussi, pour des raisons évidentes, de ne pas dormir trop près d'une très grande fenêtre.

● S'il y a trois portes en enfilade et que l'une d'elles est la porte d'entrée, la maison est réputée malchanceuse. Une solution consiste à maintenir la porte médiane constamment fermée.

La chance et la malchance ne sont pas en jeu ici. Mais la circulation trop rapide du Chi à cause du courant d'air est à déconseiller.

● Une pièce située à l'extrémité d'un long couloir ont tendance à être malchanceuse. Remède : peindre la porte de la pièce en rouge, en bleu, en blanc ou en vert suivant son orientation.

La couleur de la porte n'a pas grand-chose à voir dans ce cas. Mais il faut veiller à aérer ces pièces pour éviter la stagnation à la fois du Chi et de l'air.

● Pour l'amour, ornez votre maison de pivoines.

En Chine, la pivoine est un symbole de l'amour, comme la rose en Occident. Mais du symbole à la chose symbolisée, il y a la mer à boire !

● Si quelqu'un pointe un index vers vous en vous parlant, il dirige sur vous une mauvaise énergie. Si cela se reproduit trop souvent, vous allez souffrir.

Un index dirige toujours une mauvaise énergie ? Alors, un pouce peut sans doute diriger une bonne énergie ? Absurdité ! En tout cas, pour les Chinois, pointer un doigt vers quelqu'un est une marque d'extrême impolitesse et même d'insolence. Avis à nos verbeux animateurs de télé !

< Précédent Suivant >

L' amour et la haine dépassent toujours les bornes (le Talmud).
L'amour a été pour moi la plus grande des affaires, ou plutôt la seule (Stendhal).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
L'homme maître de soi n'aura point d'autre maître (proverbe chinois).
Goutte à goutte on emplit la cuve (proverbe français).