À propos de l'éditeur
Feng Shui titre
Vos questions

Question n° 40. Faut-il débarrasser le Feng Shui de certaines superstitions et croyances populaires ?

Question n° 40. Faut-il débarrasser le Feng Shui de certaines superstitions et croyances populaires ?

Réponse : Oui. Le Feng Shui, à travers les siècles, a charrié dans son cours un certain nombre de superstitions et de croyances populaires sans fondement. C'était inévitable, un peu à l'image de la religion catholique qui avait intégré, au Moyen Âge, des pratiques qui n'avaient rien à voir avec l'Évangile (Inquisition, conversions forcées, trafic des indulgences, etc.).

Exemple : le Feng Shui recommande de ne pas placer dans la chambre un miroir face au lit. La croyance populaire explique cette recommandation en prétendant que l'âme du dormeur sort du corps de celui-ci, et qu'elle serait "choquée", effrayée, si elle se voyait dans le miroir ! Cette explication populaire et stupide trouve écho même dans certains livres sur le Feng Shui...

Autre exemple : Le Pa Koua est le plus souvent muni d'un petit miroir ; celui-ci a une fonction bien définie. Mais certains esprits superstitieux croient qu'il est destiné à chasser les démons ; en effet, les démons sont censés être terrifiés par leur horrible visage reflété dans le miroir et prennent alors la fuite, au lieu d'essayer d'entrer dans votre maison (sic).

< Précédent Suivant >

Celui qui supporte mes défauts est mon maître, quand bien même il serait mon valet (Goethe).
En amour, il suffit de plaire par ses qualités aimables et ses agréments, mais en mariage, pour être heureux, il faut s'aimer ou du moins se convenir par ses défauts (Chamfort).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
Celui dont le coeur est rempli de compassion peut se faire entendre à plus de mille lis sans même ouvrir la bouche (proverbe chinois).
Qui se mêle au son sera mangé par les cochons (proverbe allemand).